Chapitre II – Nouvelle-Zélande

La terre du bout

La terre du bout

Après un voyage en demi-teinte au Japon, je n’envisage pas de rentrer et m’envole pour la Nouvelle-Zélande. J’entreprends un voyage différent fait de beaucoup de travail, d’apprentissage et de découvertes. Pendant un an j’ai l’impression de fuir l’avenir tout en étant presque sereine dans ce pays à l’autre bout du monde.

Thématiques

View of Glendhu Bay - Skyline Track - Wanaka - Otago - New Zealand - © Claire Blumenfeld

The Railway station - Dunedin - New Zealand - © Claire Blumenfeld

The Museum - Rotorua - New Zealand - © Claire Blumenfeld

Les carnets :

Les carnets :

Après 6 mois de voyage au Japon et six semaines de découvertes en Australie, j’ai pris l’avion au départ de Sydney, le dimanche 5 Juin, pour m’envoler vers la Nouvelle-Zélande. Ah ! Le pays des paysages magnifiques, des randonnées, de la Terre du Milieu, du Mordor et des trous de Hobbits ! Cela fait longtemps que je voulais y aller, à vrai dire depuis que j’ai vu la trilogie "Le Seigneur des Anneaux" de Peter Jackson, il y a une quinzaine d'années.
Samedi 11 Juin, je prends le bus pour me rendre à Whitianga. Ma destination est située sur la côte Est de la péninsule de Coromandel, une des plus grande péninsule de la Nouvelle-Zélande et constituée de reliefs couverts de forêts primaires et de prairies vallonnées.
Après deux jours dans les Coromandel, je reprendre le bus très (trop) tôt le matin pour un dernier trajet avec Ritchie qui me ramène à Hamilton. De là je récupère un autre Nakedbus qui m'amène en deux petites heures à Rotorua, ma destination pour les trois jours à venir.
Durant mes trois jours à Rotorua, j'ai ai profité pour aller visiter Hobbiton, à coté du village de Matamata. Pour tout fan des trilogies Le Seigneur des Anneaux et du Hobbit, Hobbiton est un passage obligé. Étant donné que ce sont les films de Peter Jackson qui m'ont donné envie de visiter la Nouvelle-Zélande, je n'allais pas rater ça .
Je quite Rotorua à une horaire absolument indécente pour prendre le bus qui doit m’emmener à Waitomo, petit village rural situé dans la partie ouest de l’île du Nord. Le lieu est connu pour ses nombreuses cavernes et grottes très anciennes datant de l'Oligocène. En Maori, "wai" signifie "eau" et "tomo" peut se traduire par "doline".
Départ de Waitomo pour rejoindre New Plymouth cette fois-ci sur la côte Ouest. Le trajet en bus parmi les collines et prairies est magnifique mais tourne un peu trop au goût de mon estomac. Les maori s'installent dans la région Taranaki où se trouve New Plymouth à partir du 13ème siècle suivi par les britanniques au début du 19ème siècle.  Bien sûr cela ne se fera pas sans heurts et de nombreuses guerres éclateront pendant toute la deuxième moitié du 19ème siècle. À quelques km de New Plymouth apparait, majestueux dans le lointain, le Mont Taranaki.
Trajet tranquille avec Intercity le long de la côte Ouest de l’île du Nord pour rejoindre Wellington. Après deux semaines en Nouvelle-Zélande il est enfin temps d’aller visiter la capitale du pays ! Moins peuplée qu’Auckland, Wellington s’étend dans la baie du même nom d’où partent les ferrys pour l’île du Sud et est entourée de la péninsule de Miramar et de chaînes montagneuses.  En langue Maori, Wellington s’appelle Te Whanganui-a-Tara signifiant « Le grand port de Tara ».
Une heure de vol plus tard me voici arrivée à l’aéroport de Dunedin, à une heure de route du centre de la ville. Il fait beau et le soleil berce de ses rayons, les prairies qui composent le paysage. Me voila enfin sur l’île du Sud ! Ses champs et prairies à perte de vue, ses grandes zones montagneuses enneigées, son Fiordland et son climat hivernal. Parfait pour passer l’hiver ! ahahah.
Après une dizaine de jours à explorer Dunedin, j'ai débarqué au "temple" de Hare Krishna le samedi 9 Juillet afin de commencer mon wwoofing. Le temple est une grande bâtisse située sur la pente d'une des collines au centre de Dunedin, hébergeant Seva (un des membres de la communauté), les wwoofers et servant de lieu de célébration pour les rassemblements ayant lieu plusieurs fois par semaine. Bien qu'un peu austère, le lieu est très sympathique avec des planchers et un grand escalier en bois.
Pendant mon séjour à Dunedin et chez Hare Krishna, j'en ai profité pour participer aux activités se déroulant dans la ville et pour découvrir les environs. Située dans la région de l'Otago, Dunedin possède de jolies balades à faire dans ses environs ainsi qu'une vie culturelle assez remplie.
Après plus d'un mois à arpenter les rues de Dunedin, j'ai quitté la ville le Samedi 6 Août. JMa, la responsable du wwoofing Hare Krishna où j'ai passé mon mois de Juillet m'a déposé à l'arrêt de bus de la compagnie Intercity. Quatre heures environ de transport pour rejoindre Invercargill dans la région du Southland au bout de l'île du Sud où je vais travailler pendant deux mois dans une ferme laitière.
Après un mois passé dans ma ferme laitière dans le Southland, Julie, la jeune femme de la ferme m'a emmené à Te Anau dans le Fiordland pour aller voir ses parents. Jill et Alan vivent dans le petit village de Te Anau en bordure du parc national du Fiordland, situé au sud-ouest de l'île du Sud. C'est l'occasion d'aller faire une croisière de un jour dans le Milford Sound, un des plus beau endroit de la NZ !
Je suis restée un an en Nouvelle-Zélande. De Juin 2015 à Juin 2016. Il y a eu des hauts et des bas, des difficultés et expériences extraordinaires. Mais ce qui m'a marqué, c'est une impression de tranquillité et de bout du monde.

« Mon camping du soir sera un minuscule campsite du DOC coincé entre la route et le lac Ianthe. J’y arrive sous une pluie battante. Quelqu’un a eu l’idée extraordinaire de construire des petits abris en dur. Le sol est couvert de cailloux mais cela n’a aucune importance, je suis au sec. Des Néo-Zélandais avec un petit bus retapé en camping-car sont déjà là. Nous partageons une tasse de thé. »

Chapitre suivant : III. Le continent songeur
Chapitre précédent : I. Pérégrinations Japonaises