Carnets de voyages et récits de transition vers un avenir éthique et durable

Je m’appelle Claire B. et je tiens Peregrinus Mundi depuis 2015. Ce site suit mon évolution dans la vie sous forme de chapitres. Les chapitres I à VI présentent principalement des récits de voyage et photographies. Le chapitre VII suit ma démarche de transition vers un mode de vie basé sur l’écologie et le bien-être à travers trois approches qui m’intéressent particulièrement, la permaculture, l’herboristerie et l’éco-construction.

Wanaka. Un parfum d’Été
Se prélasser sur les bords de l’immense lac Wanaka et explorer les environs de Glendhu Bay.
Wanaka sur l'Île du Sud, Nouvelle-Zélande © Claire Blumenfeld
CARNET

Avec son grand lac et ses jolies chaines de montagnes tout autour, Wanaka est probablement l’une des plus jolies régions de la Nouvelle-Zélande. Il y a des millions d’années la fonte des glaciers de la région donna naissance au lac Wanaka. Pour les maoris, la légende raconte que le lac aurait était creusé à la force des bras du géant Rakaihautu. Comme pour Glenorchy, Arrowtown et Cardrona, la ville fut bâtie lors de la ruée vers l’or du milieu du 19ème siècle. Avec son climat doux, la région est particulièrement prisée des Néo-Zélandais en quête de tranquillité. Wanaka possède un très joli bord de lac qui s’étend sur plusieurs kilomètres. Se prélasser sur la plage de galets lors des après-midi chaudes d’été semblent être l’activité favorite des Kiwis. C’est compréhensible, la vue étant tellement belle. Sur un des cotés du bord du lac, ce trouve le très connu « arbre solitaire de Wanaka” . Celui-ci se fait tirer le portrait par tous les touristes de passage (moi y compris). Il faut dire qu’il est assez étrange d’avoir un arbre isolé à une dizaine de mètres du rivage. En tout cas, avoir les racines immergées en permanence n’a pas l’air de lui faire du mal. Le saule est une icône nationale pour les Kiwis qui le considèrent comme un symbole de détermination.

Planche à voile, kayak, jetski ou simplement nageurs, le lac attire tous les amateurs d’activités dans l’eau ou tout simplement les personnes en quête de rafraîchissement. De nombreux vignobles s’étendent sur les collines en bordure du lac. Dans le petit centre ville, les magasins de glace proposent des tonnes de parfums différents. J’ai opté pour une glace de la fameuse échoppe Black Peak Gelato. Goût Chocolat et Tiramisu à déguster en se prélassant sur le rivage. Wanaka est une ville touristique et les touristes composent la majorité de la population. La plupart séjournent pendant quelques jours et profitent, en plus du lac, du parc d’attraction Puzzling World et du cinéma Paradiso. C’est un des cinémas les plus cools que j’ai vu. Les murs sont couverts d’affiches de cinéma et deux salles de projection sont disponibles dont une avec des canapés et des coussins moelleux à la place des fauteuils habituels. Des cookies fait maison sont vendus à l’entracte et ils sont délicieusement bons.

Pour les sportifs, Wanaka possède 750km de pistes. C’est également la porte d’entrée vers le parc national du Mont Aspiring. La Glendhu Bay Trail partant du centre de Wanaka pour aller jusqu’à Glendhu Bay longe le bord du lac et offre des vues splendides sur les montagnes, le lac, les îles et les petites plages de sables blanc. Après avoir passé une nuit dans le camping du centre j’ai déménagé à Glendhu Bay. Petit coin de paradis et de tranquillité, Glendhu Bay est une baie un peu en retrait du lac qui n’abrite qu’un grand camping et une ferme agrobiologique. Glendhu Bay Motor Camp est le camping le plus sympathique où j’ai séjourné jusqu’à présent. S’étendant sur les bords de la baie, avec un charme un peu désuet, sans trop de monde, le campground offre un nombre d’emplacements presque infinis. Et une connexion wifi (payante) qui dépote. Ce qui est rare en Nouvelle-Zélande. Pouvoir poser sa tente en bordure d’une plage de galets avec une vue grandiose sur les montagnes environnantes et le Mont Aspiring droit devant, c’est le pied. Faire trempette dans l’eau, se relaxer à l’ombre lors d’une après-midi d’été, écouter le chant des oiseaux et le bruissement de l’eau, cela évoque un parfum de paradis. 

À une dizaine de kilomètres en continuant sur la route du Mont Aspiring, se trouve une superbe vallée qui fut utilisée pour dépeindre Rivendell dans Le Seigneur des Anneaux. Diamond Lake, un superbe lac presque oval dont l’eau paraît noire se trouve un peu plus loin. La vue sur la vallée est très belle. En plus de faire le tour des environs, j’ai également fait le Roy’s Peak Trail, à l’assaut des crêtes au dessus de la baie. Je ne suis pas restée longtemps à Wanaka mais mon séjour ici fut teinté d’un parfum de plénitude. 

——

27 février 2017

Textes et photographies par Claire Blumenfeld

——

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hobbiton, Île du Nord, Nouvelle-Zélande © Claire Blumenfeld

Au pays des Hobbits

Marcher dans les pas de Frodo à travers Hobbiton et retrouver l’ambiance des films de Peter Jackson.

Queenstown, Otago, Île du Sud, Nouvelle-Zélande © Claire Blumenfeld

La ville reine

Deux jours magnifiques à Queenstown, la capitale de l’aventure et station de ski du pays des Kiwis.

Abel Tasman Track sur l'Île du Sud, Nouvelle-Zélande © Claire Blumenfeld

Paysages néo-zélandais

Un pays au mille visages. Entre rainforest, plaines désertiques, volcans, petits villages, fjords et hautes montagnes.

Don`t copy text!