Map of New Zealand - Outline by FreeVectorMaps.comDurant mes trois jours à Rotorua, j’ai ai profité pour aller visiter Hobbiton, à coté du village de Matamata. Pour tout fan des trilogies Le Seigneur des Anneaux et du Hobbit, Hobbiton est un passage obligé. Étant donné que ce sont les films de Peter Jackson qui m’ont donné envie de visiter la Nouvelle-Zélande, je n’allais pas rater ça (et ce malgré le prix assez conséquent du ticket).

Rendez-vous donc à 8h du matin, mardi 14 Juin, devant la boutique officielle Hobbiton à Rotorua. En attendant la navette, j’apprécie les objets dérivés et répliques des films et la superbe statue de Gandalf. (Ohlala, si la pipe de Gandalf était moins cher, elle aurait directement fini dans ma poche !). Et j’en profite pour feuilleter un bouquin listant tout les lieux de tournage (de l’inspiration pour mes futures balades !). Un car aux couleurs de la Comté (donc à dominances vertes pour ceux qui ne suivent pas) arrive et le conducteur nous emmène vers le lieu de tournage en nous racontant des anecdotes sur la région durant le chemin. Après 1h de bus à travers la région Waikato, le village se dévoile enfin au détour de collines vallonnées. Nous récupérons notre guide et la visite guidée en groupe commence. (Et oui, Hobbiton ne se visite qu’avec un guide et dans un temps limité. Vraiment pas ce que je préfère. Mais c’est le seul moyen pour contrer le vol des accessoires !).

Hobbiton, village des Hobbits se trouve dans la Comté, qui selon les écrits de J.R.R. Tolkien ressemble à l’Angleterre rurale du Moyen Âge. Peter Jackson alors en repérage en 1998 pour le tournage du Seigneur des Anneaux et amoureux de son pays (je le comprends parfaitement), trouve le lieu parfait sur les hectares de la ferme isolée de la famille Alexander à quelque km de Matamata. Quelques discussions avec les propriétaires et signatures de contrats plus tard et le chantier commence en 1999. Et oui, c’est qu’il faut construire Hobbiton à partir de zéro ! 37 trous de Hobbits, la taverne du Dragon Vert ainsi que le pont et le Moulin à Vent sont construits selon les croquis préliminaires. Avec comme mot-clé, « ancienneté ». Comme l’a écrit Tolkien, Hobbiton est supposé avoir des centaines d’années. Tout doit donc apparaître assez vieux. Faux lichen sur les palissades, craquelures dans les poutres… Dernier détail, il manque un arbre au-dessus de Cul de sac, la demeure de Bilbon ! Un arbre des environs est alors déraciné et replanté. Mais il ne possède pas assez de feuilles selon la vision de Peter Jackson. Hop hop hop, qu’à cela ne tienne, on commande des feuilles en plastique qui sont ensuite repeintes à la main puis collées sur l’arbre. Attention on tourne ! 5 secondes sur l’arbre en question. Beau boulot les gars !

Hobbiton - New Zealand - © Claire Blumenfeld

La visite se poursuit pleine d’anecdotes très intéressantes sur le souci du détail de Peter Jackson et la volonté de retranscrire dans la réalité la vision de Tolkien. Les questions de perspective sont très importantes, les Hobbits étant beaucoup plus petits que les humains. Il existe donc différentes tailles de trous de hobbits et d’accessoires pour les besoins du tournage. Chaque maison possède sa propre atmosphère et se balader à travers le village et le potager m’émerveille. C’est exactement comme dans les films ! Je suis en train de fouler le sol de la Comté ! Grosse émotion face à la maison de Sam Gamgie et bien sûr devant Cul de sac et sa pancarte culte « No admittance except on party business ».

Hobbiton - New Zealand - © Claire Blumenfeld

 

Bilbo's house - Hobbiton - New Zealand - © Claire Blumenfeld

Après le tournage de la trilogie Le Seigneur des Anneaux, Hobbiton est à moitié détruite et laissée à l’abandon ! Les accessoires sont rapatriés dans les studios de Wellington et les trous se transforment en abris à moutons !! Heureusement le succès des films entrainent la production de la trilogie du Hobbit et en 2011, Peter Jackson et toute son équipe débarquent de nouveau à Hobbiton. Cette fois-ci, le lieu de tournage est entièrement conservé et les visites touristiques se mettent en place afin de faire découvrir au monde à quoi ressemble un village de hobbits dans la réalité.

Hobbiton - New Zealand - © Claire Blumenfeld

Dernière étape de notre parcours, la taverne du Dragon Vert où un verre (alcoolisé ou non) nous attend. En pénétrant à l’intérieur, je revois Pippin, Merry, Sam et Frodo en train de danser sur les tables au début du premier film !

 

Hélas il faut déjà s’en retourner au bus, nôtre temps de visite dans le village étant fini. Je quitte la Comté à reculons. D’autant que le soleil s’est enfin dégagé des nuages pour illuminer les superbes prairies vertes vallonnées sur lesquelles est construite Hobbiton.

Hobbiton - New Zealand - © Claire Blumenfeld

Retour à Rotorua, avec une furieuse envie de me refaire l’intégralité des films. Par contre je ne peux m’empêcher d’être un peu déçue de ma visite. Déjà le temps était gris (même brumeux et pluvieux quand le bus nous a déposé) et surtout gros point noir, c’est rempli de monde ! Même en hiver, les groupes s’enchaînent à la vitesse de l’éclair. Du coup, pas beaucoup de temps pour flâner dans le village, c’est un peu la course pour tout voir et ça piaille de tous les cotés. Ça m’a quand même un peu gâcher l’immersion et comme en plus on ne peut même pas pénétrer dans les maisons, je suis repartie un peu mitigée et pestant contre le prix du ticket. Maintenant que j’écris ces lignes, plusieurs jours plus tard, la déception est retombée et je me dit que quand même, c’était vachement bien d’avoir pu se balader au sein de la Comté ! Du coup, je vous conseille cette visite si vous êtes fan des films et de préférence très tôt le matin ou tard le soir !