Le Tiers-lieu du Mont Colombis

Le Tiers-lieu du Mont Colombis est un projet de tiers-lieu associatif aux valeurs écologiques, de sobriété, de solidarité et de convivialité. C’est un espace de vie pluriel autour des plantes, du partage de savoirs et de l’expérimentation d’un mode de vie plus sobre et solidaire. Il se construit à Théus dans les Hautes-Alpes durant l’année 2023.

Mots-clés : tiers-lieu, plantes, formations, permaculture, herboristerie, transmissions de savoirs, low tech, savoirs anciens, bien-être, expérimentations, chantiers écoles, collectif, entraide

Le Tiers-lieu du Mont Colombis est un tiers-lieu en train de se construire sur les hauteurs de la commune de Théus dans les Hautes-Alpes. Il est géré par l’association Milléfolium et les membres fondateurs, Pauline Caprini, Jean-Pascal Laurin, Claire Blumenfeld et Alessio Gaiola.

Notre démarche est portée par la volonté de créer un lieu d’échange et d’entraide se basant sur trois piliers :

  • Proposer un lieu de transmission dédié au partage de savoirs via la mise en place d’une association proposant stages d’immersion, ateliers participatifs, évènements saisonniers et accueil à la ferme.

  • Cultiver et développer un espace agricole dédié aux plantes via la culture de plantes médicinales et aromatiques, la mise en place de jardins botaniques et le développement de l’agro-foresterie.
 
  • Développer un espace d’expérimentation pour un mode de vie sobre et heureux à travers la construction de deux habitats réversibles, l’utilisation de technologies low tech, une approche locale des matériaux et la mutualisation des équipements.

    La réalisation de ce lieu s’ancre dans une démarche d’actualité en proposant des réponses aux grandes problématiques écologiques, économiques et sociales d’aujourd’hui. Proposer une alternative, recréer du lien, s’ancrer dans le territoire et dynamiser notre espace rural, c’est ce vers quoi nous nous orientons à travers ce projet afin que notre avenir soit plus beau et plus durable.

C’est quoi un tiers-lieu ?

Les tiers-lieux sont des espaces hybrides. Ce sont les nouveaux lieux du lien social, de l’émancipation et des initiatives collectives. Ils permettent les rencontres informelles, les interactions sociales, favorisent la créativité et les projets collectifs.

Nous avons choisi cette appellation car nous trouvons que cela correspond totalement au lieu hybride que nous sommes en train de créer. 

1. Un lieu de transmission

Notre lieu se veut un espace de transmission avec :

  • Des temps de partage de savoirs : organisation de stages d’immersion sur une variété de thématiques (plantes, low tech, bien-être, yoga, savoir-faire traditionnels) et des chantiers participatifs (éco- construction des structures et aménagements des cultures). Nous pensons que la transmission de connaissances est essentielle aujourd’hui pour faire face aux changements à venir.

  • Des temps de culture et de discussions : évènements saisonniers, festivités locales, veillées, visites à la ferme, visites pédagogiques pour petits et grands, conférences sur des thématiques liées à la société, l’écologie, l’environnement, le vivre- ensemble. Nous souhaitons que notre tiers-lieu apporte une part de dynamisme à la vie sociale et économique locale, qu’il soit bénéfique à chacun et offre une diversité d’activités et de réflexions

Nous avons également à coeur d’en faire un lieu ouvert avec :

  • La mise à disposition de la salle de formation pour d’autres d’associations et professionnels cherchant un espace d’accueil afin de développer des collaborations avec le tissu économique et associatif local.
 
  • L’aménagement d’un lieu inclusif avec la visite d’écoles, des aménagements pour personnes à mobilité réduite, des rapports égalitaires et respectueux et la mise en place d’une charte éthique.
 
  • L’accueil sur place avec la mise à disposition d’un gîte rustique et d’un camping à la ferme pour accueillir les stagiaires, bénévoles et visiteurs et offrir la possibilité de se ressourcer et d’apprécier la convivialité.

2. Un espace dédié aux plantes

Notre projet est la continuité d’un projet déjà existant. Celui de la ferme Les Sens de Théus dédiée aux plantes médicinales et aromatiques qui possède les terres sur lesquelles se développe le tiers-lieu. 

, Trois zones ont été définies sur le terrain : une zone dédiée à la culture des plantes médicinales et aromatiques, une zone dédiée aux jardins botaniques et une zone dédiée à la forêt jardinée.

  • La zone de culture dédiée aux aromatiques et médicinales est déjà bien en place et un aménagement des espaces de circulation ainsi que des plantations d’arbres et de haies sont en cours.
 
  • Les jardins botaniques répondent à une volonté de créer des espaces de balades et de ressources autour des plantes. Ils sont à créer avec la mise en place d’un jardin mandala, de baissières et noues.
 
  • La forêt jardinée se dessine sur un temps long avec le développement d’une partie du terrain agricole aujourd’hui non exploité. Elle associe agro-foresterie, agro-écologie, production de baies et noix et installation d’un étang.
 

Permaculture, respect du vivant et approche sociale nous orientent dans nos choix. De nombreux aménagements sont prévus sur le terrain afin de recréer de la biodiversité et entretenir les éco-systèmes : mares, plantation d’arbres, poulailler, fleurs mellifères, haies…

3. Un terrain d'expérimentation

Notre tiers-lieu tient à être un espace d’expérimentation afin de montrer l’exemple et de proposer l’expérience d’autres modes de vies et de sociétés plus respectueuses du vivant. Cela se fait sur notre lieu par : 

  • L’expérimentation d’un mode de vie centrée sur la sobriété tout en restant confortable et heureux. Une implantation rurale isolée. Un rythme calé sur celui des saisons. Une recherche d’autonomie énergétique et alimentaire.
 
  • La construction de deux structures réversibles éco-construites, l’une de 50m2 pour accueillir stages et activités, l’autre de 20m2 servant de projet d’habitat expérimental, de résidence permanente et de bureau de l’association.

  • L’utilisation de technologies low tech à travers la mise en place de panneaux solaires, de petites éoliennes en bois, de récupération de l’eau de pluie, de fours solaires, de toilettes sèches, de phytoépuration, etc. Les low tech sont des technologies conçues pour être utiles, durables et accessibles à tous. 

  • Une démarche éthique et respectueuse des matériaux avec l’utilisation de matériaux de construction locaux (bois, terre, paille) et une conception intégrant simplicité et recyclage en fin de vie afin de construire en accord avec l’environnement, limiter les transports et employer les entreprises locales.

  • La mutualisation des équipements avec la présence d’une cuisine collective, d’une machine à laver et des outils de travail utilisables par tous sur le lieu.

4. L'équipe derrière le projet

Pauline Caprini et Jean-Pascal Laurin sont paysans herboristes à la ferme Les Sens de Théus depuis 2018. Anciens sportifs de haut-niveau, leur intérêt pour la nature et les plantes les a poussé vers des études de phytothérapie et une reconversion agricole dans les plantes médicinales et aromatiques. Après plusieurs années de travail en apprentissage dans différentes fermes, ils ont créé leur propre projet sur les hauteurs de Théus au sein de la ferme familiale et en investissant dans l’achat de terres en contrebas du Mont Colombis.

Pauline et Jean-Pascal cherchent à mener une vie simple en accord avec leurs principes moraux centrés sur le respect de l’environnement, le bien-être et la recherche d’un mode de vie moins consommateur de ressources. La transmission des connaissances, l’entraide et la solidarité leur tiennent également à coeur puisque l’accueil sur la ferme et la volonté de développer leur lieu pour y proposer stages et partages les animent depuis le début.

Après 3 ans de travail, ils ont décidé d’entamer la seconde étape de leur projet de vie en développant sur leurs terres le tiers-lieu du Mont Colombis. La rencontre avec Claire au début de l’année, l’arrivée du petit Léon, la constitution d’un réseau local de connaissances, l’actualité sociale et écologique ont été décisifs dans la mise en place du projet durant l’hiver 2021.

Jean-Pascal et Pauline
Alessio et Claire

Claire Blumenfeld et Alessio Gaiola vivent sur le tiers-lieu dans la Cas’A, habitat réversible conçu et auto-construit par Claire avec l’aide d’Alessio et d’amis. Claire est une jeune femme diplômée en webdesign et éco-construction. Elle a vécu pendant quatre ans à l’étranger où elle a travaillé dans différents domaines, effectué de nombreux wwoofings et expérimenté différents modes de vie. Elle est engagée dans son quotidien pour réduire au maximum son impact écologique et elle cherche à s’ancrer dans un territoire afin d’y développer un projet de vie et participer à son enrichissement. Claire a rencontré Pauline et Jean-Pascal en février 2021 lors d’une semaine de wwoofing chez eux. Elle a tout de suite apprécié leur travail et leur démarche sur Les Sens de Théus qui correspond à ses valeurs et ses envies. Elle a travaillé durant l’année sur la retouche de leur site internet ainsi que sur la prise de photographies des produits. C’est tout naturellement qu’elle a intégré le projet du Tiers-lieu du Mont Colombis lorsqu’il a émergé. Claire gère l’association du tiers-lieu (Milléfolium) et l’organisation des stages.

Alessio Gaiola, italien d’origine, est le compagnon de Claire. Il a intégré le projet en rencontrant Claire en 2022. Il est bâtisseur à l’ancienne, passionné par le travail à la main et le partage de savoirs anciens. Il cherche à expérimenter des techniques de construction ancestrales avec des outils manuels et des matériaux naturels locaux. Il a intégré l’association et participe au développement du lieu et sera intervenant sur les stages liés à l’éco-construction et aux low tech. 

5. L'Octodôme, l'espace de formation

L’Octodôme est la salle de formation du tiers-lieu que nous  avons construit à l’Automne 2022. 

  • Un habitat réversible d’une forme ronde de 50m2, démontable et à faible impact. La réversabilité de la structure est importante pour nous afin de ne pas impacter le sol, d’avoir une grande flexibilité d’usage et de se laisser la possibilité d’une évolution de la structure dans le temps.

  • Le choix d’une structure octogonale permettant une architecture plus accueillante. Les formes rondes ou cylindriques sont omniprésentes dans la nature et tendent à rendre les habitats plus confortables. Ce qui est important pour nous afin de créer un espace bienveillant pour la transmission, la discussion et la pratique.

  • Fondations sur pilotis, terrasse en bois, utilisation de matériaux biosourcés, locaux, sains et durables (bois, terre, paille).

  • Une structure performante énergétiquement (conception bioclimatique, panneaux solaires, menuiseries double vitrage) avec récupération de l’eau de pluie. Système d’assainissement individuel adapté.

  • Une architecture en accord avec le PLU et les traditions vernaculaires : bardage en bois, toiture en zinc, terrasse rappelant les chalets d’alpage montagnards.

  • Une construction réalisée pour le gros oeuvre en accompagnement avec  Yannick Chay de Atelier Y, artisan constructeur bois situé dans le Trièves. Et pour le second oeuvre et les finitions par Jean-Pascal Laurin, Claire Blumenfeld et Alessio Gaiola. 

6. Les étapes du projet

Première étape : La conception du Tiers-lieu
Hiver 2021 – Printemps 2022
Conception du dossier (Novembre 2021)
Réunion avec la mairie de la commune de Théus pour présenter le projet (Décembre 2021)
Conception des habitats réversibles (Hiver 2022)
Création de l’association Milléfolium qui va gère le tiers-lieu (Hiver 2022)
Travaux de conception permaculturelle de l’aménagement du lieu (Printemps 2022)
Dépôt des permis de construire et demande préalable de travaux (Printemps 2022)

Deuxième étape : Construction et aménagements des bâtis
Printemps à Hiver 2022
Rénovation d’une partie du corps de ferme présent sur le lieu pour en faire un gîte d’accueil (Printemps 2022)
Construction de la Cas’A, habitat réversible, auto-construit par Claire et en chantier participatif (Eté-Automne 2022)
Construction de l’Octodôme, la salle de stage, en chantier participatif (Automne 2022)

Troisième étape : Premiers évènements et continuation de l’aménagement du lieu
Printemps à Automne 2023
Finitions sur la Cas’A et l’Octodôme (Printemps-Eté 2023)
Premières journées d’activités (Eté 2023)
Construction des toilettes sèches (Automne 2023)
Stage de construction d’une serre en dôme géodésique (Automne 2023)
Lancement du financement participatif (Hiver 2023)

Quatrième étape : Premiers stages et continuation de l’aménagement du lieu
Printemps à Automne 2024
Rénovation complète du gîte d’accueil (Printemps 2024)
Aménagement du camping (Printemps 2024)
Aménagement du terrain (mares, retenues collinaires, récupération de l’eau de pluie, préparation des cultures) (Printemps 2024)
Journée Portes Ouvertes (Printemps 2024)
Lancement des premiers stages et chantiers-écoles (Eté 2024)
Activités autour de l’association (Eté-Automne 2024)

7. Le financement participatif

Aidez-nous à financer notre projet ! 
Le Tiers-lieu du Mont Colombis à besoin de vous pour finir de se construire. 

Copyright content.