article

En stage chez Eco2Scop
Début de stage chez Eco2Scop en où je travaille sur le chantier d’une maison bioclimatique.

#éco-construction

Le mois de Juin est arrivé et avec lui un nouveau stage. Direction les Hautes-Alpes, la région d’Embrun et le lac de Serre-ponçon pour trois semaines chez Éco2scop. Matthieu, co-fondateur et gérant de la scop et également intervenant en infiltrométrie au Gabion a accepté de m’héberger chez lui. Il a construit sa jolie maison sur les hauteurs d’Embrun en bois-terre-paille et le lieu est très agréable à vivre.

En ce moment Éco2scop est sur le chantier d’une maison bioclimatique à Saint Vincent Les Forts. Un petit village sur les hauteurs du lac de Serre-Ponçon coté Ubaye. C’est loin, à 45 minutes de voiture de l’atelier mais les clients, un couple de jeunes retraités, sont gentils et passionnés. La construction est un condensée de techniques liées à l’écologie : murs et toiture en caissons paille préfabriqués à l’atelier, isolation en balles de riz, cloison en briques de terre crues compressées, enduits intérieurs à la terre, bardage extérieur, serre accolée au mur sud… Le chantier est rapide. La préfabrication en atelier des caissons dans les mois précédents mon arrivée et la location d’une grue permettent le montage des murs et de la toiture en deux-trois jours. 

La première semaine j’alterne entre pose des liteaux sur toit, pose des tuiles (bien plus faciles à mettre que celles du chantier de Jules en février dernier) et pose du plancher à l’étage. Le cadre est idyllique, au pied des massifs montagneux, avec vue sur le lac. Nous faisons la route le matin et le soir et je ne perds pas une miettes du paysage. Petite route sinueuse qui tourne autour du lac, immense couleur turquoise, en longeant l’imposant masif du Pic du Morgon. Tous les jours le même paysage. Tous les jours un éblouissement, une redécouverte.

La deuxième semaine, je continue le plancher et toute l’équipe participe à l’isolation des caissons de la dalle avec la balle de riz. Cela fait énormément de poussière et provoque des allergies. La filière est nouvelle et les traitements et réglementations ne sont pas encore bien mis en place.

Vous suivez le Chapitre 7 : Métamorphose

Retourner au Journal

Copyright content.

.activités professionnelles

Mise en place de l'éco-lieu Les Sens de Théus (à venir)

Participation à un chantier de construction à Sigoyer (à venir)

.projets personnels

Conception et construction de mon habitat réversible (à venir)

Cheminement d’une vie à la recherche de sens

Comment se construire un avenir dans une époque de grands bouleversements ?
Depuis 2015 je chemine à la découverte d’autres cultures et d’autres modes de vie d’abord à travers plusieurs pays étrangers puis en France. Rencontres, confrontations et réflexions élargissent ma vision du monde et développent ma conscience écologique. La pandémie du covid19, les catastrophes climatique et biologique en cours et la nécessité de mettre en place des changements de vie majeurs orientent mes décisions quant à mon futur. Je travaille aujourd’hui à la construction d’un avenir le plus résilient possible à travers l’acquisition de savoirs liés à l’éco-construction, les low tech et les plantes et en évoluant vers un mode de vie centré sur la frugalité heureuse et le vivre-ensemble

mise en place de l'éco-lieu Les Sens de Théus (à venir)

participation à un chantier de construction à Sigoyer (à venir)

conception et construction de mon habitat réversible (à venir)