Tiandi Wildlife sanctuary - New South Wales - Australia - © Claire Blumenfeld

Tiandi Wildlife Sanctuary

La vie s’écoule au rythme du soleil chez Tiandi Wildlife Sanctuary. Ce petit coin de paradis à une heure de Canberra m’a offert pendant le mois de février un espace de vie et de travail très enrichissant.

J’ai aimé le lieu au premier regard. Après deux mois passé à travailler dans les myrtilles j’avais besoin de repos. D’un retour à un rythme plus tranquille et à une certaine solitude. Entouré d’Eucalyptus et de prairies et sans trop de voisins aux alentours, Tiandi dégage une atmosphère particulière. Je suis arrivée tôt un matin de début février après avoir passé la nuit dans un free camp découvrant avec joie le farmstay, les moutons et le dam un peu plus loin.

Julia et Martin, les propriétaires, m’ont tout de suite fait bonne impression. Julia s’occupe de la partie sanctuary; tout ce qui touche au sauvetage et remise en liberté des kangourous et possums et Martin s’occupe de l’entretien de la ferme et du superbe potager, en plus d’être peintre professionnel.

Comme toutes les fermes en Australie, Tiandi génère en grande partie ses propres ressources : l’eau de pluie est recueillie dans de grands réservoirs, une partie de l’électricité est générée par des panneaux solaires et les animaux de ferme et potager fournissent la majorité des ressources alimentaires. Ce qui veut dire qu’en cas de sécheresse, situation commune en Australie, la vie devient compliquée. Irriguer les plantations, abreuver les animaux, fournir de l’eau potable et faire les tâches ménagères (cuisine, douche, machine à laver, etc) tout dépend du niveau d’eau de pluie recueilli dans les réservoirs. « Il nous est arrivé une fois de n’avoir plus d’eau dans les réservoirs » m’a raconté Julia. « Nous avons dû faire venir un camion citerne qui nous a rempli à peine un tiers de un de nos quatre réservoirs ». Cela a couté un prix exorbitant. Pour un niveau d’eau ridicule. En écoutant l’histoire de Julia, j’ai vraiment saisi à quel point l’eau est une ressource précieuse. En tant que Française ayant été élevée en ville et village, je n’ai jamais vraiment été confrontée à l’impact que la sécheresse ou le manque d’eau potable peu avoir sur les gens. Mais depuis mon arrivée en Australie j’y suis confrontée en permanence.

Mais l’un des plus beau bénéfice de vivre à la campagne c’est la possibilité de faire pousser ses propres fruits et légumes de façon organique. Maïs, salade, petit pois, kale, concombre, aubergine, courgettes, tomates, herbes aromatiques, poivrons, carottes, potiron, pommes de terre, pastèques et fruits du verger, etc. Le potager de Tiandi est une mine d’or alimentaire et un délice pour les papilles. Le maïs a un goût sucré que je n’ai jamais gouté auparavant. J’avale des petits pois frais comme encas à n’importe quelle heure de la journée. La pastèque est d’une fraicheur incomparable. Tout a un meilleur goût que les aliments frais que l’on trouve en supermarché. Mais l’entretient de ce jardin d’Eden demande beaucoup de travail et d’attention. Martin y passe la moitié de son temps à arroser , replanter et surveiller l’évolution des plantes. Changements climatiques, plantage trop tard, invasion d’insectes tout est sujet à inquiétude d’autant plus que lorsque l’on s’occupe d’un jardin de façon naturelle.

Travailler pendant un mois dans cet espace calme, naturel et entourée d’animaux fut une bouffée d’air bienvenue. J’y est beaucoup appris. Sur les difficultés de vivre isolé, sur la situation des animaux sauvages en Australie, sur le travail que demande l’entretien d’un potager organique, sur la création de produits naturels fait-maison, etc. Au matin du 1 mars j’ai quitté le lieu après avoir fait mes aux-revoirs au petit kangourous et grandement remercié Julia et Martin. Ils m’ont regardé partir un sourire aux lèvres.

« Farewell my friend, be safe! »

Tiandi Wildlife sanctuary - New South Wales - Australia - © Claire Blumenfeld
Me and Bentley - Tiandi Wildlife sanctuary - New South Wales - Australia - © Claire Blumenfeld
Tiandi Wildlife sanctuary - New South Wales - Australia - © Claire Blumenfeld
The farmstay - Tiandi Wildlife sanctuary - New South Wales - Australia - © Claire Blumenfeld
Jimmy and Joshy - Tiandi Wildlife sanctuary - New South Wales - Australia - © Claire Blumenfeld
Tiandi Wildlife sanctuary - New South Wales - Australia - © Claire Blumenfeld
Veggies - Tiandi Wildlife sanctuary - New South Wales - Australia - © Claire Blumenfeld
Veggie garden - Tiandi Wildlife sanctuary - New South Wales - Australia - © Claire Blumenfeld
Grasshopper - Tiandi Wildlife sanctuary - New South Wales - Australia - © Claire Blumenfeld
Tiandi Wildlife sanctuary - New South Wales - Australia - © Claire Blumenfeld
Tiandi Wildlife sanctuary - New South Wales - Australia - © Claire Blumenfeld
Sulphur-crested cockatoo - Tiandi Wildlife sanctuary - New South Wales - Australia - © Claire Blumenfeld
Veggies - Tiandi Wildlife sanctuary - New South Wales - Australia - © Claire Blumenfeld
Tiandi Wildlife sanctuary - New South Wales - Australia - © Claire Blumenfeld
Tiandi Wildlife sanctuary - New South Wales - Australia - © Claire Blumenfeld
Tiandi Wildlife sanctuary - New South Wales - Australia - © Claire Blumenfeld

Leave a Reply