Assise sur les épaules des géants,
je contemple l’univers. J’observe la réalité.
Mais qu’est ce que cela veut dire ?

Qu’est-ce que la vérité ? La conscience ?
Et qui suis-je ?

Alors je voyage.
En quête de réponses.

Claire. La trentaine.
En quête de réponses et d’elle-même.

Cela fait des années que je réfléchis. J’ai toujours beaucoup réfléchi. Probablement trop depuis le début. Je ne sais pas si je réfléchis véritablement ou si je m’illusionne d’ailleurs. Toujours est il que je suis partie en voyage fin 2015 pour essayer de trouver des réponses sur quelle était ma place dans l’univers, sur ce que l’avenir me réservait. Oui, sur tout ça. Les réponses ne sont pas tombées du ciel mais j’ai changé. Un peu. J’espère. En voyage j’ai découvert beaucoup de choses sur moi-même, sur ma relation avec la planète et la nature, sur l’ouverture à la conscience. J’ai aussi perdu de vue mes besoins et laissé mes peurs obscurcir mon esprit.

Peregrinus Mundi était un simple blog au début mais aujourd’hui je souhaite en faire le support d’un projet au long cours. Ce projet se concentre sur trois objectifs : – Étudier mon développement et ma réflexion à travers ma quête pour me sortir de la dépression et trouver qui je suis – Vérifier que je suis capable de mener à bien un projet créatif de façon satisfaisante – Commencer à approcher de façon documentaire mes voyages en réfléchissant sur des thématiques écologiques et humanitaires.

C’est donc un travail en cours. En permanente évolution. Il change en fonction de mes découvertes, de mes échecs, de mon ouverture à la conscience et à la réalité. C’est un carnet de voyage, un journal intime, un récit, un conte, des photos, une histoire, un documentaire, des vidéos. De la poésie peut-être. Transpirant mes envies, mes besoins et ce que je souhaite apprendre et découvrir. Ou bien c’est mon égo qui se contemple le nombril. Une illusion. Un charabia sans queue ni tête. À vous de choisir.

Pour l’instant j’en suis au Chapitre 4. C’est l’apprentissage de la dépression et une prise de conscience. C’est aussi une bouffée d’air et un regain d’idées et de motivation.

Claire. La trentaine.
En quête de réponses et d’elle-même.

Cela fait des années que je réfléchis. J’ai toujours beaucoup réfléchi. Probablement trop depuis le début. Je ne sais pas si je réfléchis véritablement ou si je m’illusionne d’ailleurs. Toujours est il que je suis partie en voyage fin 2015 pour essayer de trouver des réponses sur quelle était ma place dans l’univers, sur ce que l’avenir me réservait. Oui, sur tout ça. Les réponses ne sont pas tombées du ciel mais j’ai changé. Un peu. J’espère. En voyage j’ai découvert beaucoup de choses sur moi-même, sur ma relation avec la planète et la nature, sur l’ouverture à la conscience. J’ai aussi perdu de vue mes besoins et laissé mes peurs obscurcir mon esprit.

Peregrinus Mundi était un simple blog au début mais aujourd’hui je souhaite en faire le support d’un projet au long cours. Ce projet se concentre sur trois objectifs : – Étudier mon développement et ma réflexion à travers ma quête pour me sortir de la dépression et trouver qui je suis – Vérifier que je suis capable de mener à bien un projet créatif de façon satisfaisante – Commencer à approcher de façon documentaire mes voyages en réfléchissant sur des thématiques écologiques et humanitaires.

C’est donc un travail en cours. En permanente évolution. Il change en fonction de mes découvertes, de mes échecs, de mon ouverture à la conscience et à la réalité. C’est un carnet de voyage, un journal intime, un récit, un conte, des photos, une histoire, un documentaire, des vidéos. De la poésie peut-être. Transpirant mes envies, mes besoins et ce que je souhaite apprendre et découvrir. Ou bien c’est mon égo qui se contemple le nombril. Une illusion. Un charabia sans queue ni tête. À vous de choisir.

Pour l’instant j’en suis au Chapitre 4. C’est l’apprentissage de la dépression et une prise de conscience. C’est aussi une bouffée d’air et un regain d’idées et de motivation.

PeregrinusMundi - title - © Claire Blumenfeld

Chamonix - France - © Claire Blumenfeld
Chamonix - France - © Claire Blumenfeld
Chamonix - France - © Claire Blumenfeld
Chamonix - France - © Claire Blumenfeld
Chamonix - France - © Claire Blumenfeld
Chamonix - France - © Claire Blumenfeld

Chapitre 4
La prise de conscience

Home spleen home

France | 7 mois | Octobre 2018 – Avril 2019
// Travail en cours //

Face à un trop plein général, je rentre en France avec en tête l’idée de faire une saison d’hiver à Chamonix dans la restauration. Apprendre. Gravir les échelons. Continuer à voyager. Mais la dépression que je traîne depuis des années m’explose à la figure. J’ai l’impression de tomber. Je ne sais plus où j’en suis et ce que je veux réellement. Je passe plusieurs mois difficiles puis je me mets à réfléchir, à explorer mon esprit.

Chapitre 4
La prise de conscience

Home spleen home

France | 7 mois
Octobre 2018 – Avril 2019
// Travail en cours //

Face à un trop plein général, je rentre en France avec en tête l’idée de faire une saison d’hiver à Chamonix dans la restauration. Apprendre. Gravir les échelons. Continuer à voyager. Mais la dépression que je traîne depuis des années m’explose à la figure. J’ai l’impression de tomber. Je ne sais plus où j’en suis et ce que je veux réellement. Je passe plusieurs mois difficiles puis je me mets à réfléchir, à explorer mon esprit.

| Lire les récits | | Voir les photos |

Chapitre 3
Le début de la réflexion

Le continent songeur

Australie | 1 an et 3 mois | Juillet 2017 – Septembre 2018

Des problèmes financiers m’empêchant d’aller faire le tour de l’Asie, je me rends en Australie avec la volonté d’y travailler dur pendant 6 mois. Mais mon premier emploi se transforme en catastrophe et je me retrouve un peu perdue. J’ai l’impression de perdre de vue mon avenir. Je fais face aux difficultés et traverse l’Australie dans un état un peu second rempli de questions, de fulgurances et de dépression.

Hobart Bay from Mt Wellington - Tasmania - Australia - © Claire Blumenfeld
Mount Buller - Victoria - Australia - © Claire Blumenfeld
Devonport - Tasmania - Australia - © Claire Blumenfeld
Mt Roland - Tasmania - Australia - © Claire Blumenfeld
Arkaroola Village - Arkaroola Wilderness Sanctuary - South Australia - © Claire Blumenfeld
Hobart - Tasmania - Australia - © Claire Blumenfeld

Chapitre 3
Le début de la réflexion

Le continent songeur

Australie | 1 an et 3 mois
Juillet 2017 – Septembre 2018

Des problèmes financiers m’empêchant d’aller faire le tour de l’Asie, je me rends en Australie avec la volonté d’y travailler dur pendant 6 mois. Mais mon premier emploi se transforme en catastrophe et je me retrouve un peu perdue. J’ai l’impression de perdre de vue mon avenir. Je fais face aux difficultés et traverse l’Australie dans un état un peu second rempli de questions, de fulgurances et de dépression.

| Lire les récits | | Voir les photos |

Pancake Rocks - Punakaiki - West Coast - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Wakatipu Lake - Otago - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Kea - Kepler Track - Fiordland - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Overnight Kayak - Doubtful Sound - Fiordland - New Zealand - © Claire Blumenfeld
The Museum - Rotorua - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Otago Peninsula - Dunedin - New Zealand - © Claire Blumenfeld

Chapitre 2
La fuite

La terre du bout

Nouvelle-Zélande | 1 an | Juin 2016 – Juin 2017

Après un voyage en demi-teinte au Japon, je n’envisage pas de rentrer et m’envole pour la Nouvelle-Zélande. J’entreprends un voyage différent fait de beaucoup de travail, d’apprentissage et de découvertes. Les paysages sont très beaux et j’en profite également pour faire de grandes randonnées. J’ai l’impression de fuir l’avenir tout en étant presque sereine dans ce pays à l’autre bout du monde.

Chapitre 2
La fuite

La terre du bout

Nouvelle-Zélande | 1 an
Juin 2016 – Juin 2017

Après un voyage en demi-teinte au Japon, je n’envisage pas de rentrer et m’envole pour la Nouvelle-Zélande. J’entreprends un voyage différent fait de beaucoup de travail, d’apprentissage et de découvertes. Les paysages sont très beaux et j’en profite également pour faire de grandes randonnées. J’ai l’impression de fuir l’avenir tout en étant presque sereine dans ce pays à l’autre bout du monde.

| Lire les récits | | Voir les photos |

Chapitre 1
Les prémices

Pérégrinations japonaises

Japon | 6 mois | Novembre 2015 – Avril 2016

Mélange de technologies et de traditions anciennes, le Japon est une terre de contrastes qui m’attire depuis ma jeunesse. Mi 2015, à la fin de plusieurs années d’études qui me laissent en point d’interrogation pour la suite, je décide de partir seule en voyage à travers le pays. Je pérégrine à travers Kyûshû, Honshû, Okinawa, Shikoku. Et fait face aux difficultés des échanges et au poids de l’histoire.

Ruelle Shinbashi-dori - Quartier Gion - Kyoto – © Claire Blumenfeld
Chemin fait de milliers Torii - Sanctuaire Fushimi Inari Taisha - Kyoto – © Claire Blumenfeld
Masques en papier-mâché - Allée commerçante Nakamise-dōri - Quartier Asakusa - Tokyo - © Claire Blumenfeld
Ruelle Shinbashi-dori - Quartier Gion - Kyoto – © Claire Blumenfeld
Petits poulpes - Kyoto – © Claire Blumenfeld
Takayama Matsuri - Takayama - Japan - © Claire Blumenfeld

Chapitre 1
Les prémices

Pérégrinations japonaises

Japon | 6 mois
Novembre 2015 – Avril 2016

Mélange de technologies et de traditions anciennes, le Japon est une terre de contrastes qui m’attire depuis ma jeunesse. Mi 2015, à la fin de plusieurs années d’études qui me laissent en point d’interrogation pour la suite, je décide de partir seule en voyage à travers le pays. Je pérégrine à travers Kyûshû, Honshû, Okinawa, Shikoku. Et fait face aux difficultés des échanges et au poids de l’histoire.

| Lire les récits | | Voir les photos |