Yufuin - © Claire Blumenfeld

Woofing à Yufuin

Woofing au country road hostel

Mes deux premières semaines de Woofing au Youth Hostel Country Road se sont très bien passées. J’avais au départ prévu de partir le Lundi 21 Décembre, mais je vais finalement rester quelques jours de plus. Je me plais beaucoup à Yufuin et Ryo-san m’a proposé de les accompagner (lui, Tomomi-san et leurs enfants) voir les festivités prévues le 23 Décembre à Beppu, à l’occasion de Noël.

Ryo-san et sa femme Tomomi-san sont très gentils. Ils parlent bien anglais ce qui facilite grandement les échanges. Ils sont très énergiques, toujours à faire pleins de choses et me racontent pas mal d’anecdotes sur Yufuin ou les autres woofers avant moi. Je les sens beaucoup plus ouverts que les japonais vivant en ville (c’est peut-être justement parce qu’ils vivent proche de la nature et tiennent une auberge). Ryo-san a également vécu trois ans en Afrique et a voyagé en Chine et en Amérique du Sud. Ils ont trois enfants : Shikie, (fille, 14 ans), Inase (garçon, 9 ans) et Waun (fille, 4 ans, il me semble). Les enfants sont débrouillards, pleins d’énergie et toujours souriants.

 

Ryo-San et Tomomi-san tiennent l’auberge Youth Hostel Country Road depuis une petite dizaine d’années. C’est l’auberge située la plus en hauteur de tout Yufuin, sur les pentes du volcan Yufudake. Entourée de grands pins et feuillus, l’auberge donne l’impression d’être le dernier refuge avant la pleine montagne, surtout de nuit lorsque les lumières aux tons colorés brillent tel un phare dans les ténèbres. L’auberge est très sympathique et chaleureuse. Il y a des petites décorations de Noël un peu partout. Elle possède un salon avec une baie vitrée qui offre une vue magnifique sur la vallée et Yufuin en contre-bas. L’auberge abrite 7 chambres (3 de style dortoir, 4 de style traditionnel) pour un maximum de 21 personnes et possède deux petits onsens. Ryo-san met de la musique dans le salon et les onsens : jazz, musiques de Noël, chansons françaises ou américaines. Plus je passe de temps à l’auberge et plus je l’apprécie.

Youth Hostel Country Road - Yufuin - © Claire Blumenfeld

Youth Hostel Country Road - Yufuin - © Claire Blumenfeld

 

Tous les soirs vers 8h, Ryo-san propose un « Night tour » pour les clients de l’hôtel : aller voir les étoiles, visiter quelques uns des hôtels les plus chers de Yufuin ou aller faire le tour de Yufuin de nuit. Le mercredi et vendredi est également proposé une soirée « soccer ». Ryo-san amène les clients (et les woofers) à une des salle de sport de Yufuin pour des exercices physiques, des jeux de balles et un match de foot. Cela m’a permis d’échanger avec plusieurs clients de l’auberge, notamment Kim Kang Chul, un coréen et Sprite et Mei, deux thaïlandaises et de me faire de jolis souvenirs (et de futurs voyages en Corée et en Thailande ?)

The Sport Centre - Yufuin - © Claire Blumenfeld

 

 

À chaque fois qu’un client s’en va, Ryo-san et Tomomi-san entonnent le premier couplet de Take Me Home, Country Roads. Chanson de John Denver, elle figure aussi au générique d’un des films du studio Ghibli, Si tu tends l’oreille de Yoshifumi Kondo sorti en 1995 ! L’émotion m’a saisi quand je les ai entendu chanter pour la première fois.

Les deux premières semaines, Sen, une jeune taïwanaise faisait également du woofing à l’auberge. Très gentille, parlant très bien japonais et un peu anglais, on a pas mal discuté. J’ai beaucoup apprécié travailler avec elle. Cette dernière semaine, Sen étant retourné à Tokyo, un autre woofer est arrivé, Marco, venant de Hong Kong. Tomomi-san et Ryo-san accueillent en permanence des woofers. Je suis la 266ème personne à venir !

Mon travail démarre aux alentours de 7h afin de dresser la table pour le petit-déjeuner, apporter les plats et faire la plonge. La matinée est consacrée à nettoyer les chambres et l’auberge (avec chaque jour une chose différente en plus : récurer les onsens, nettoyer les vitres, balayer le parking, faire des sacs poubelles en papier journal…). À 10h nous faisons une pause tous ensemble (Ryo-san, Tomomi-san, moi et l’autre woofer) afin de grignoter quelques encas et sucreries et de discuter. À partir de 11h c’est temps libre. Le travail reprends aux alentours de 6h. Épluchage des légumes, mettre la table, apporter les plats, faire la plonge pour finir aux alentours de 8h-8h30. La cuisine est un un vrai bazar au premier coup d’oeil mais tout est très bien rangé. Tomomi-san et Ryo-san proposent petit-déjeuner et diner. C’est de la cuisine japonaise faite maison. C’est très très bon. Mon seul reproche concerne le fait que quasiment tous les repas contiennent de la viande, de la purée ou salade de pommes de terre et des pâtes.

 

Christmas Camp

Lors de mon premier week-end au Youth Hostel Country Road, s’est tenu un Christmas Camp pour les enfants de Yufuin. L’auberge a accueilli 24 enfants de 3 à 10 ans (il me semble). Les enfants étaient réparti en quatre équipes surveillées chacune par un leader, dont moi ! J’avoue que j’appréhendais un peu étant donné mon petit (très petit) niveau de japonais, mais le week-end c’est très bien passé. Forcément les enfants étaient très excités et bruyants et surpris de trouver une européenne travaillant à l’auberge. Je n’ai pas beaucoup échangé avec eux mais leurs petites bouilles m’ont pas mal attendrie. Ils paraissent à la fois très matures et très jeunes. Nous avons fait diverses activités : de la cuisine, confection de petits paniers en cartons avec des décorations de Noël, écriture de messages pour les parents, création de petits bouquets et Ryo-san leur a appris le premier couplet de Douce Nuit en français (forcément la prononciation n’était pas au top).

Sounds of Yufuin – Christmas Camp :

 

Christmas Camp - Youth Hostel Country Road - Yufuin - © Claire Blumenfeld

Sounds of Yufuin – Christmas Camp – Douce Nuit par les enfants :

 

Ma petite team se composait de Takumi, Ryosuke, Sumire (tous les trois aux alentours de 12-13 ans je pense) et Yuki (plutôt 6-8 ans je dirais). Je ne sais pas si c’est dû au fait qu’ils soient japonais (ou alors tous les enfants du monde c’est pareil) mais je les ai senti un peu méfiants ou ne sachant pas trop comment s’adresser à moi au début pour finalement devenir beaucoup plus extravertis et souriants lors du jeu de piste que l’on a fait le dimanche matin. Pendant une bonne heure nous sommes partis (toutes les équipes) quadriller les environs de l’auberge afin de répondre à une quarantaine de questions préparées par Ryo-san. (Heureusement il m’avait montré le chemin et donné les réponses aux questions quelques jours avant). Mes plus beaux moments du Christmas Camp viennent de ce moment. Moi, seule avec mes quatre petits camarades, échangeant moitié-japonais, moitié-anglais, tout souriant, main dans la main avec Yuki-chan, sous le soleil, j’aurais voulu que le jeu de piste dure plus longtemps et que je sache mieux parler japonais.

 

My team : Yuki, Takumi, Ryosuke et Sumire - Christmas Camp - Youth Hostel Country Road - Yufuin - © Claire Blumenfeld

Les enfants sont partis le Dimanche vers 13h. Sen et moi avons eu droit à notre jour de repos jusqu’au lendemain 6h (reprise du travail). Nous sommes allées avec Ryo-san et sa famille à Beppu, le soir afin de faire quelques achats et de manger dans un restaurant de sushis. Il s’agit d’une chaîne ayant ouverte récemment et proposant des sushis à des prix raisonnables. N’étant pas ultra fan des sushis (oui oui je sais, paradoxe pour quelqu’un voyageant au Japon), j’ai testé différents plats à base de patates douces, d’omelette, de viande et de salade. C’était très bon.

 

Yufuin

Yufuin est la deuxième ville du Japon réputée pour ses onsens après Beppu. Elle abrite des ryokans et hôtels parmi les plus chers du Japon. Certains proposent des chambre à 70,000yen la nuit (environ 528euros). Elle se situe à 1500m au dessus du niveau de la mer donc en hiver il ne fait pas très chaud malgré le fait que l’on se trouve sur Kyûshû.

Entouré de montagnes verdoyantes, le lieu est vraiment magnifique. Je n’ai pas de mots pour décrire ce que je ressens à part que je m’y sens vraiment bien. L’air de la nature, les montagnes entourant le village, l’imposant et superbe volcan Yufudake, les petites rivières, le mélange d’habitations et de plantations, le brouillard s’accrochant aux montagnes le matin, l’ambiance tranquille de la rue touristique, les petites échoppes, les fumées des onsens un peu partout, les petites lanternes aux tons jaunes la nuit, le joli lac, les petites bambouseraies… L’ensemble possède un charme particulier qui rend le lieu magnifique. J’ai énormément apprécié me balader dans Yufuin et ses environs.

Souvenirs shop - Yufuin - © Claire Blumenfeld

Kirin lake - Yufuin - © Claire Blumenfeld

 

Kirin lake with heat clouds - Yufuin - © Claire Blumenfeld

Ema (greeting plate) - Yufuin - © Claire Blumenfeld

Je suis également aller visiter le Showa Rétro Themepark, petit musée qui abrite des reproductions d’habitations et de magasins de l’époque Showa (1926-1989). Période de grands changements (évolution du style de vie, développement des sciences et de l’économie, abandon des habits traditionnels pour un style à l’occidental), l’époque Showa ouvrit le Japon à la modernité. Le musée abrite tout un tas d’objets de l’époque, qui ressemblent beaucoup à ceux que l’on pouvait trouver en France à la même époque. Mes préférés restent les affiches publicitaires et les photos de l’époque. C’est là que l’on sent le plus l’esprit japonais, je trouve.

 

Sounds of Yufuin – Showa Retro Themepark :

 

J’ai également cédé à l’appel des souvenirs. Je suis repassée au magasin vendant des produits dérivés du studio Ghibli. Voila ma petite collection (J’en avais déjà acheté quelques uns à Tokyo) : Une tasse sans anse à l’effigie des personnages du Voyage de Chihiro, des pin’s (deux de Mon Voisin Totoro, un de Porco Rosso), un porte-clé Totoro et quatre petites statuettes du mini Totoro (on peut en collection huit au total de couleur différente). Les pin’s et les mini-statuettes s’obtiennent au hasard. On achète un pin’s ou une statuette (contenus dans un emballage, très joli d’ailleurs) sans savoir sur lequel on va tomber. C’est la surprise !

My Ghibli memories purchases - Yufuin - © Claire Blumenfeld

J’ai vu Yufuin sous tous les temps possibles : soleil magnifique, temps gris, pluvieux, sous le brouillard et même sous la neige. Et la nuit. La nuit, Yufuin montre un aspect complètement différent de la journée. Peu d’éclairages publics, seules quelques lanternes aux tonalités jaunes éclairent la nuit. Une de mes plus belles vues du village a eut lieu quelques jours auparavant, lorsque j’ai accompagné Ryo-san et les clients pour le « Night tour » par une soirée particulièrement froide. Ryo-san nous a conduit dans le centre de Yufuin à coté du lac Kirin pour visiter un des plus vieux ryokans du village. Tout en bois, éclairant la nuit avec de petites lanternes, le lieu était magnifique. Nous sommes allés ensuite voir le lac et j’ai assisté à l’une des plus belles vues qu’il m’ai été donné de voir. Le lac fumait ! Le lac Kirin est en fait un onsen ! Une partie de son eau provient de sources chaudes et l’autre des eaux de montagnes. L’eau est chaude et reste à la même température toute l’année. Dans la nuit, éclairée seulement par la lumière des lanternes, la vision du lac et de ses petits ponts traditionnels en bois baignés dans des volutes de vapeur était absolument fantastique. J’avais l’impression d’avoir était transporté dans le passé, où samouraïs, esprits et yôkais auraient pu surgir à n’importe quel moment. En été le lieu est rempli de lucioles ! Mon grand malheur, c’est que je n’avais pas pris mon appareil photo. Comme je m’en suis voulue !! Je suis retournée deux jours après mais comme il faisait plus chaud, le lac fumait moins. Mais je n’abandonne pas. Il me reste encore trois jours, je vais y retourner encore ! Je veux absolument fixer cette vision sur pellicule.

Kirin lake at night - Yufuin - © Claire Blumenfeld

Mes trois derniers jours vont être tranquilles puisque l’auberge est fermée pour Noël. Demain nous allons à Beppu voir le festival de Noël (musiques et feux d’artifices), Jeudi, je vais faire l’ascension du volcan Yufudake et Vendredi je quitte Yufuin pour faire route vers Aso, le village situé sur les pentes du Mont Aso, un autre volcan de Kyûshû, le plus vaste du Japon et en activité, que j’irais visiter si les conditions sont bonnes dans l’après-midi. Joyeux Noël !

6 Comments

  • Je suis contente que ton woofing se passe bien ! Et t’as pas l’air de t’ennuyer dis donc ! ça doit être bien sympa toutes ces activités (bon y’a le travail aussi ^^ »). Il doit y avoir une ambiance un peu « colo », c’est cool pour toi ! Et il a neigé ?! :O C’est trop joliiii ! Ici, il fait encore hyper doux !
    J’ai hâte de voir ton ascension du joli volcan Yufudake en tout cas 🙂

    Joyeux Noël !

    • Merci Pauline ! Oui c’est très sympa. Je suis un peu fatiguée mais c’est pas grave. Depuis 2 semaines il alterne entre des journées vraiment très froides avec un temps magnifique et des journées pluvieuses plus chaudes. J’espère qu’il va faire beau quand je vais monter sur le Yufudake !

  • Salut Claire,
    Yufuin à l’air d’être une très belle ville! Ça fait plaisir de voir que ton woofing se soit si bien passé et que tu ais pu rencontré tant de gens sympa. Hâte de suivre la suite ^^.
    Joyeux noël et bonnes ascensions de volcans :-), bises.

  • Ouaaahhhhh. Ca donne envie. Je note cette destination pour un éventuel voyage au Japon.
    En tous cas, cette expérience, telle que tu nous la présente, semble vraiment très très enrichissante.

    Bonne continuation.

    • Ah ah oui mon woofing fut très sympathique. En plus je t’écris ça maintenant (début Février) en ayant fait un deuxième woofing depuis (l’article va arriver bientôt), le woofing au Country Road Hostel était vraiment très bien !

Leave a Reply