Jour 8.

Pour la première fois depuis quelques jours, je pédale en me sentant heureuse. Pourtant la route n’arrête pas de monter et descendre. Mais il fait beau, le cri cri des cigales berce mes oreilles, les odeurs excitent mon odorat et la route est belle. La route est vraiment belle. C’est le plus beau trajet que j’ai fait jusqu’à maintenant. Je serpente en bordure du littoral. Falaises, forêt tropicale et roulement des vagues.

Une cinquantaine de kilomètres après Greymouth me voila arrivée à Punakaiki. Le camping est juste à coté de la plage. L’atmosphère sent bon la plénitude et la tranquillité. Le principal attrait de Punakaiki est sa formation rocheuse particulière en bordure de la mer. Depuis des millions d’années, la mer, le vent et la pluie ont sculpté les rochers formés de plusieurs couches de calcaires, formant ce que les gens d’ici ont baptisé Pancake Rocks. Parce que ça leur rappelle des pancakes empilés les uns sur les autres. Ils ont de l’imagination ces Kiwis. J’attends le coucher de soleil qui illumine de tons rouges le sommet des rochers. L’instant semble magique. Un peu dommage que cela soit gâché par les autres touristes présents sur les lieux. Certains fument, d’autres ont mis de la musique, de Chinois s’interpellent entre eux… Le tourisme de masse détruit toute possibilité d’immersion.

 

Pancake Rocks - Punakaiki - West Coast - New Zealand - © Claire Blumenfeld

Pancake Rocks - Punakaiki - West Coast - New Zealand - © Claire Blumenfeld

À propos

West Coast in Picture présente les endroits qui m’ont le plus marqués ou intéressés pendant mon voyage à travers la côte ouest.

Mon trajet

Après Greymouth, je pédale pour rejoindre Punakaiki mon avant-dernier arrêt sur la West Coast. le lieu est réputé pour ses Pancake Rocks, une étrange formation rocheuse en bordure de la mer.