Te Anau - Fiordland - New Zealand - © Claire Blumenfeld

Engrais de cheval en self-service

Caca de cheval en self-service sur le bord de la route. Pour seulement deux dollars vous avez le droit à un gros sac remplit de déjections animales pour vous servir d’engrais pour votre jardin. C’est pas cher, biodégradable et sans cochonnerie chimiques.

Aujourd’hui il fait beau. Ce qui me change des dix derniers jours au temps catastrophique. J’en profite pour aller faire un tour de vélo autour du village. La pancarte se trouve sur le bord de la route derrière la toute petite zone industrielle. Tous les jours, le petit garçon de la ferme à coté récupère avec sa pelle et brouette les déjections du cheval broutant dans son petit enclos. Il est grandement productif, le cheval ! Je ne sais pas si l’affaire est rentable, mais vu le nombre de fermes et jardins dans les environs, je pense qu’il doit y avoir des acheteurs.

Des pancartes avec engrais, légumes ou produits de la ferme en libre-service, il y en a un peu partout en Nouvelle-Zélande. Cela me rappelle le Japon où c’était aussi le cas. Je suis toujours étonnée par la confiance qu’ont les gens pour laisser leurs produits sans surveillance. À Te Anau, malgré les hordes de touristes venant des quatre coins du monde, les locaux n’attachent pas leurs vélos ou laissent les portes de leur maison non-vérouillées. Ce sentiment de calme et de confiance est très agréable.

Te Anau - Fiordland - New Zealand - © Claire Blumenfeld

_ à propos

Dailies est votre dose journalière de petits moments et instants capturés chaque jour par mon appareil photo.

_ copyright

L’intégralité des photos publiées dans cet article sont mes créations. Elles ne sont pas libres de droits. Merci de ne pas les utiliser sans autorisation préalable.

_ feuilleter

Si vous voulez lire plus de Dailies, c’est par ici !

Comments are closed