Découvrir la Tasmanie

La traversée en ferry depuis Melbourne a duré 10 heures. Je suis arrivée de nuit à Devonport, petite ville portuaire au Nord de l’île. Le lendemain j’ai posé mes yeux sur le paysage autour de moi. Collines ondulées, montagnes escarpées, la mer bordée de jolies plages, des eucalyptus, des palmiers et une atmosphère paisible. La Tasmanie, je l’ai aimé instantanément.

Je suis arrivée en Mars 2018 et j’y suis restée quatre mois. Quatre mois à Devonport à travailler dans les champs de framboises puis dans les légumes. Depuis le début de mon voyage, presque 2 ans et demi plus tôt, c’était la première fois que je me sentais bien dans une petite ville et que j’aurais même aimé y rester. Petite agglomération, Devonport était parfaite pour moi : proche de la mer et des montagnes, jolie et paisible, possédant un cinéma, un centre sportif très agréable et un Zambrero (restaurant mexicain faisant les meilleurs burritos du monde), c’était le paradis.

La nature en Tasmanie est magnifique. L’île ne ressemble pas vraiment à l’Australie. Plutôt à la Nouvelle-Zélande. Beaucoup de paysages m’ont rappelé les Alpes françaises ou les montagnes du Fiordland de la NZ. Avec une atmosphère Tasmanienne. Ce mélange si agréable de calme, de simplicité et de bout du monde.

La Tasmanie regorge d’endroits magnifiques à visiter. En quatre mois je n’en ai vu à peine que la moitié. L’île n’est pas grande par rapport à la taille de l’Australie mais cela reste une grosse île. En plus de sa nature, la Tasmanie possède un nombre importants d’animaux natifs en voie de disparition. La beauté du paysage associé à de belles randonnées, à l’observation des animaux et à une atmosphère paisible a fait de mon séjour en Tasmanie un de mes plus beaux souvenirs de voyage. Et puis les levers et couchers de soleil y sont magnifiques.