In traditional kimono - Arachiyama - © Claire Blumenfeld

In traditional kimono - Arachiyama - © Claire Blumenfeld

In traditional kimono - Yasaka-jinja shrine - Kyoto - © Claire Blumenfeld

In traditional kimono - Kiyomizu-dera temple - Kyoto - © Claire Blumenfeld

Je marche dans Kyoto les yeux éblouis par les explosions de couleurs et motifs variés déambulant devant moi. Les Kimonos sont de sortie. Obi (ceinture) nouée en de jolis noeuds, Zôri et Tabi (sandales traditionnelles et chaussettes blanches montant jusqu’aux chevilles) et chignons élégants. Téléphones portables et petits sacs à main. Mélange de tradition et de modernité.

Pratique ancestrale originaire de Chine, le port du Kimonos est codifié et aujourd’hui seulement porté lors de grandes occasions. Les femmes portent des vêtements très colorés tandis que les hommes sont plus formels.

In traditional kimono - Kyoto - © Claire Blumenfeld

En kimono traditionnel - Kyoto – © Claire Blumenfeld

In traditional kimono - Kiyomizu-dera temple - Kyoto - © Claire Blumenfeld

In traditional kimono - Kyoto - © Claire Blumenfeld

In traditional kimono - Kyoto - © Claire Blumenfeld

In traditional kimono - Kiyomizu-dera temple - Kyoto - © Claire Blumenfeld

In traditional kimono - Arachiyama - © Claire Blumenfeld

En kimono traditionnel - Temple Kiyomizu-dera - Kyoto – © Claire Blumenfeld

Au milieu de tous ces costumes magnifiques, certains sont encore plus impressionnants. Geiko(geishas confirmées) et Maiko (apprenties) attirent tous les regards. La majestuosité de leur kimono et maquillage associé à leurs statut, fascinent. Dans un temple, deux jeunes filles vêtues d’un kimono rouge superbe attirent mon oeil. Elles portent un uchiki brocardé, (sorte de long manteau) avec un tsubo ori (large chapeau de paille autour duquel pend un long voile transparent permettant autrefois de garder l’anonymat).

Uchiki (embossed coat) and Tsubo ori (veil) - Kodai-ji Temple - Kyoto - © Claire Blumenfeld

Uchiki (embossed coat) and Tsubo ori (veil) - Kodai-ji Temple - Kyoto - © Claire Blumenfeld

Uchiki (embossed coat) and Tsubo ori (veil) - Kodai-ji Temple - Kyoto - © Claire Blumenfeld

Maiko (apprentice Geisha) - Kyoto - © Claire Blumenfeld

Maiko (apprentice Geisha) - Kyoto - © Claire Blumenfeld

Maikos (apprenties Geishas) - Kyoto – © Claire Blumenfeld

Maikos (apprenties Geishas) - Kyoto – © Claire Blumenfeld

Geisha - Kyoto – © Claire Blumenfeld

En ce matin d’Avril, une pluie torrentielle s’abat sur Kyoto. C’est mon troisième jour de visite dans « la ville des traditions ». En l’espèce de ces quelques jours, j’ai plus vu de temples et kimonos qu’en l’espace de cinq mois. c’est éblouissant. Et la pluie n’empêche pas le port du kimono. À l’ensemble s’ajoute un nouvel accessoire : le parapluie. Traditionnel, transparent ou coloré pour un ajout de style.

Marcher dans Kyoto, c’est marcher dans le passé et dans l’esthétisme. Chaque kimono est une oeuvre d’art, vestige de traditions japonaises. Bien que profondément ancré dans la culture, le port du kimono est en disparition. De moins en moins de Japonais possèdent de véritables kimonos et son utilisation est de plus en plus limitée.

In traditional kimono - Gion area - Kyoto - © Claire Blumenfeld

In traditional kimono - Gion area - Kyoto - © Claire Blumenfeld

In traditional kimono - Gion area - Kyoto - © Claire Blumenfeld

In traditional kimono - Gion area - Kyoto - © Claire Blumenfeld

In traditional kimono - Gion area - Kyoto - © Claire Blumenfeld

In traditional kimono - Gion area - Kyoto - © Claire Blumenfeld

Santa Maddalena - Tyrol du Sud - Italie - © Claire Blumenfeld

Aperçu du Tyrol du Sud

Début Juin 2019, je me suis rendue dans le Tyrol du Sud, au nord de l’Italie pour visiter certains des lieux les plus emblématiques de la région et découvrir une partie des Alpes que je ne connaissais pas. Voici quelques unes de mes photos préférés issus de ce très court séjour en Italie. 

Chamonix - France - © Claire Blumenfeld

Renaissance hivernale autour du Mont-Blanc

Une sélection de mes meilleures photos prises vers la fin de l’hiver à Chamonix. La saison fut difficile pour moi et je n’ai pas réussi à apprécier mon séjour autant que je l’aurais voulu. Mais après plusieurs mois de réflexion j’ai retrouvé un peu de créativité.

Portfolio - Chamonix - France - © Claire Blumenfeld

Un automne à Chamonix

Après trois ans à l’étranger, les paysages de montagne des Alpes françaises me manquaient. C’est l’une des choses qui me manquait le plus. Lorsque j’ai décidé, début août 2018, de revenir en France quelques mois avant de poursuivre mon voyage, me rendre à Chamonix Mont-Blanc était une décision évidente.

Mount Buller - Victoria - Australia - © Claire Blumenfeld

La tête dans les nuages à Mt Buller

Mont Buller est une petite montagne de 1 805 mètres. Pour l’Australie, c’est de la haute montagne. Elle fait d’ailleurs partie de la grande chaîne de montagnes s’étalant de Melbourne à Canberra et considérée comme les Alpes Australienne.

Hobart - Tasmania - Australia - © Claire Blumenfeld

Tasmanie, la terre parfaite

La traversée en ferry depuis Melbourne a duré 10 heures. Je suis arrivé de nuit à Devonport, une petite ville portuaire au nord de l’île. Le lendemain, j’ai regardé le paysage autour de moi. Des collines ondulées, des montagnes escarpées, la mer bordée de jolies plages, d’eucalyptus, de palmiers et une atmosphère paisible. La Tasmanie, je l’ai adoré instantanément.

Australia - © Claire Blumenfeld -

Un petit peu d’Australie

Deux séjours en Australie et un tas de découvertes. Des plaines arides des Flinders Rangers, à Kangaroo Island en passant par la Great Ocean Road, le Victoria avec Melbourne et Mont Buller, le New South Wales, les magnifiques paysages de la Tasmanie et la beauté des îles Whitsundays et la Grande Barrière de Corail, cela en fait des heures passées sur la route. Mais l’Australie est gigantesque. Et je n’en ai vu qu’une petite partie.