Nouvelle-Zélande

Marcher à travers la Conté, le Mordor, le Rohan. Marcher au milieu de ces paysages iconiques ayant bercé mon adolescence. Marcher entre fiction et réalité. Un pays où le terme « Kiwi » désigne à la fois les habitants, un petit oiseau incapable de voler et le fruit à la chair verte. Que demander de plus ? Un an de découverte en 2017-2018.

Thématiques
Mueller Hut - Sealy Range - Aoraki / Mt Cook National Park - Canterbury - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Focus : Mueller Hut – design et espace naturel

J’atteins enfin la 2200ème marche de la montée à Sealy Tarns. Un petit lac s’offre à moi ainsi qu’une vue splendide sur le glacier Hooker et son lac à la couleur bleue laiteuse. Je ne suis qu’à la moitié de la montée pour atteindre Mueller Hut, un refuge à 1800m d’altitude.

Mt Cook and Lake Pukaki - Canterbury - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Sur la route. De Wanaka à Mont Cook

Après cinq jours à Wanaka, il est temps de partir. Je quitte mon joli coin au camping de Glendhu Bay, Dimanche 26 Février sous un temps couvert. Quarante minutes sur la route vallonnée pour rejoindre Wanaka et je me lance en direction Aoraki / Mont Cook, mon point d’arrivée dans 3 jours. Environ 200 km me séparent de l’endroit que je souhaitais le plus visiter pendant mon séjour en Nouvelle-Zélande.

Glendhu Bay - Wanaka - Otago - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Wanaka. Un parfum d’Été

Avec son climat doux, la région est particulièrement prisée des Néo-Zélandais en quête de tranquillité. Wanaka possède un très joli bord de lac qui s’étend sur plusieurs kilomètres. Se prélasser sur la plage de galets lors des après-midi chaudes d’été semblent être l’activité favorite des Kiwis.

On the summit - Skyline Track - Wanaka - Otago - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Atteindre les sommets sur le Skyline Track

Si vous êtes de passage à Wanaka, une soixantaine de kilomètres au nord de Queenstown, ne manquez pas d’aller faire le Roy’s peak / Skyline Track. Le départ se situe sur la route reliant Wanaka à Glendhu Bay. C’est probablement la randonnée la plus connue de la région.

Kawarau gorge - Otago - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Sur la route. De Glenorchy à Wanaka

Samedi 18 Février, je laisse Glenorchy derrière moi pour retourner à Queenstown. Mais le trajet ne se fait pas en vélo. Non, je n’ai pas eu la force de refaire la route à l’envers. J’ai pris un bus. Ou plutôt un minibus pour moi toute seule. La dame qui conduit le véhicule attache mon vélo à l’arrière et nous voila parties.

Views from Mt Alfred - Glenorchy - Otago - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Glenorchy. 360° de beauté absolue

À quelques kilomètres de Queenstown sur l’île du Sud, là ou les rivières Dart et Rees et leurs affluents se rejoignent pour se jeter dans le lac Wakatipu, se trouve Glenorchy, une petite bourgade d’à peine 300 personnes. Les premiers habitants de la région furent William Rees et sa famille en 1860.

Heather Jock Hut - Mt Judah Track - Glenorchy - Otago - New Zealand - © Claire Blumenfeld
La surprise du Mt Judah Track

Après un premier jour à Glenorchy, j’ai mis le cap sur le Whakaari Conservation Park où se trouvent le Mt Judah Track et le Mt McIntosh Loop Track. J’avais prévu de faire le second avec un premier jour pour atteindre le refuge en haut d’un col à 1464 mètres, y passer la nuit et redescendre le lendemain en suivant les crêtes afin d’avoir de magnifiques vues sur la région. Hélas cela ne s’est pas passé selon mes plans.

Te Anau - Fiordland - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Itinéraire. Quoi faire lors d’un séjour à Te Anau ?

Te Anau est une petit ville touristique située sur la côte Sud-Ouest de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande dans la région du Southland. C’est la porte d’entrée vers le parc national du Fiordland et ses nombreux fjords. Et elle regorge d’activités superbes à ne pas rater !

Wakatipu Lake - Otago - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Sur la route. De Te Anau à Glenorchy

Samedi 11 Février, me voici enfin partie. Je quitte Te Anau et le Fiordland sur un vélo est peu tremblotant sous le poids de mes bagages. Première étape : rejoindre Mavora Lakes à 70km environ de Te Anau. Contrairement aux prévisions, il fait un temps pas trop moche. Tant mieux, j’ai pas envie de commencer mon premier jour de vélo sous la pluie.

Overnight Kayak - Doubtful Sound - Fiordland - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Photographie – Rudesse et beauté du Fiordland

Le Fiordland est le plus grand parc national de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Il est composé en grande partie de montagnes couvertes de forêts d’hêtres néo-zélandais et de fjords s’enfonçant dans les terres inhabitées étirant leurs longs bras à travers le paysage.

Lake Wakatipu - Queenstown - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Wakatipu ou la forme d’un géant

Les eaux bleues turquoises du lac Wakatipu apparaissent enfin dans le lointain. Entourées de chaines de montagnes de tous les cotés je laisse mon regard vagabonder, émerveillée par la beauté du paysage. La traversée en vélo depuis Te Anau fut rude mais cela en valait la peine. Mon petit vélo a survécu aux deux premiers jours de l’expédition à travers les pistes de gravier et les traversées de rivières.

Overnight Kayak - Doubtful Sound - Fiordland - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Fiordland. Découvrir Doubtful Sound en Kayak

Si vous cherchez à mêler la découverte du Fiordland avec aventure sportive, je vous recommande d’aller faire du Kayak dans le Doubtful Sound. Le sound fut découvert par James Cook en 1770. N’étant pas sûr de sa praticabilité, l’explorateur nommera l’endroit Doubtful Harbour, ce qui signifie « incertain » ou « douteux » en anglais.

Pouakai Hut - Mangorei Track - New Plymouth - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Expériences de voyageurs. Pauline et la Nouvelle-Zélande

En voyage on rencontre toujours des gens dans une situation similaire à la notre et avec qui on sympathise rapidement. Pauline, je l’ai rencontré au tout début de mon voyage en Nouvelle-Zélande, à Rotorua sur l’île du Sud. On a passé quelques jours ensemble et son caractère bien marqué mais sympathique et ses envies similaires aux miennes m’ont tout de suite plu. On s’est retrouvé à peine une semaine plus tard par le plus grand des hasard sur le parvis de l’i-site de New Plymouth. Puis plusieurs mois plus tard à Te Anau. Voici sa vision de la Nouvelle-Zélande.

Doubtful Sound - Fiordland - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Derniers jours dans le Fiordland

Eh bien voila, après quatre mois à Te Anau en bordure du Fiordland, me voila sur le départ. J’ai passé mes dix derniers jours, enfin libérée du travail, à organiser mon voyage et à faire quelques activités. Je suis notamment allée faire une randonnée de trois jours dans les vallées des lacs Monowai et Green Lake. Située à 60km vers le sud de Te Anau, le coin est rempli de petits et grands lacs.

Overnight Kayak - Doubtful Sound - Fiordland - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Dans l’immensité du Doubtful Sound

Après trois heures de kayak, nous nous arrêtons sur une minuscule plage dans un des bras du fjord. Le temps est typiquement « Fiordlandien ». Mélange de pluie et de soleil qui confère au lieu une atmosphère incroyable. Nous sortons nos affaires des compartiments de rangement des kayaks. Chacun avale son petit casse-croûte pour reprendre des forces pour la suite.

Miles Pies - Te Anau - Fiordland - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Te Anau. Les meilleures pies de la région

Des pies (tartes fourrées) en Nouvelle-Zélande, on en trouve partout. Il y en a à tous les choix possibles, du salé au sucré, chaudes ou froides, à manger à n’importe quelle heure de la journée. C’est une véritable tradition. De passage à Te Anau, dans la région du Fiordland, ne manquez pas de faire un arrêt par le petit magasin Miles Pies, à coté de l’i-site. De l’extérieur, le lieu ne paye pas de mine (comme beaucoup d’endroits en NZ) mais leur pies sont délicieuses.

Lakeview Holiday Park - Te Anau - Fiordland - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Prêt à partir !

Eh bien, voila. Mes quatre mois de travail en tant qu’housekeeper au Lakeview Holiday Park de Te Anau sont finis. J’ai rangé ma chambre et refais mes bagages (j’en ai beaucoup trop d’ailleurs). Barbecue ce soir avec les membres de l’équipe et demain matin je quitte le parc. Il est grandement temps de partir.

Kepler restaurant - Te Anau - Fiordland - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Te Anau. Le Kepler restaurant, un délice des papilles

Où manger à Te Anau ? Le village n’étant pas gros, les choix en matière de gastronomie sont limités. Vous avez la possibilité entre des pizzerias, des restaurants asiatiques, quelques brasseries et bars néo-zélandais et puis le Kepler restaurant. Bien sûr, ayant travaillé dans le restaurant pendant mes quatre mois à Te Anau, je vais vous parler de celui-là. Également parce que je pense que c’est le meilleur restaurant du patelin. Avant de travailler au restaurant je n’étais pas une très grande amatrice de poissons, poulpe, travers de porc, etc. Depuis, je suis prête à gouter n’importe quoi.

Lakeview Holiday Park - Te Anau - Fiordland - New Zealand - © Claire Blumenfeld
Ma vie d’housekeeper dans le Fiordland

Ce matin je me réveille à 8h, l’esprit un peu embrumé d’un rêve dont je ne me souviens pas. Cela fait quatre mois que je travaille en tant que housekeeper au Lakeview Holiday Park de Te Anau. Il me reste à peine trente minutes pour me préparer et avaler un petit-déjeuner rapide. Je quitte West Arm et traverse le parc sous une pluie fine pour rejoindre le petit bureau de l’équipe d’housekeepers.