Théâtre Kabuki-za - Quartier Ginza - Tokyo - © Claire Blumenfeld

Derniers jours à Tokyo

Cette deuxième semaine, j’ai logé dans une famille japonaise habitant dans le quartier Arakawa et j’ai continué mes balades dans Tokyo.

HARAJUKU

Deuxième rencontre avec Michiko. De nouveau dans le quartier Harajuku pour aller voir le sanctuaire Meiji-jingû. Il est dédié aux âmes de l’Empereur Meiji (décédé en 1912) et de sa femme l’Impératrice Shôken (décédé en 1914). Le sanctuaire a été ouvert au public en 1920 et se trouve au milieu du jardin composé de 100000 arbres venant de tout le Japon.

Le lieu est magnifique. Les arbres sont vraiment très grands et majestueux. Sur le chemin menant au sanctuaire, nous passons sous plusieurs Torii (portail traditionnel japonais) très imposants. Nous voyons beaucoup de petites japonaises vêtus de magnifiques kimonos. Elles célèbrent la fête Shichi-go-san (« sept-cinq-trois »), rite de passage pour les enfants de trois, cinq et sept ans. La fête se célèbre durant le mois de Novembre. Le Meiji-jingû est magnifique. Dans un style très simple, contrastant avec le temple Sensô-ji du quartier Asakusa. Au milieu des arbres gigantesques, le lieu a quelque chose d’unique. De tous les temples et sanctuaires que j’ai vu jusqu’à maintenant c’est celui que je préfère.

Shimenawa (corde montrant que l'on se trouve sur un enceinte sacrée) - Sanctuaire Meiji-jingû - Quartier Harajuku - Tokyo - © Claire Blumenfeld
Shimenawa (corde montrant que l’on se trouve sur un enceinte sacrée) – Sanctuaire Meiji-jingû

Sanctuaire Meiji-jingû - Quartier Harajuku - Tokyo - © Claire Blumenfeld

Nous allons ensuite faire un tour dans le jardin aménagé à coté. Il contient un petit lac où se prélassent un nombre impressionnant de Carpes Koï. Toute une partie du jardin est dédié à une plantation d’Iris. Mais comme c’est l’hiver, nous ne voyons que les tiges. Le lieu doit être magnifique quand les fleurs ont éclos. L’ensemble reste quand même très joli, surtout que les feuilles des arbres commencent à tourner à l’orange, rouge.

Jardin du Sanctuaire Meiji-jingû - Quartier Harajuku - Tokyo - © Claire Blumenfeld

SHINJUKU

Nous nous dirigeons ensuite vers le quartier de Shinjuku. C’est un quartier très animé, abritant le siège de nombreuses grandes sociétés. La gare de Shinjuku est fréquentée en moyenne par 4 millions de passagers par jour, ce qui en fait une des gares la plus fréquentée au monde. La Mairie de Tokyo se trouve également à Shinjuku. Elle est formée de deux tours jumelles de 48 étages possédant un observatoire permettant d’avoir une vue de l’ensemble de Tokyo.

Avant d’aller visiter la Mairie, Michiko et moi allons déjeuner dans un restaurant situé dans un des gros buildings se trouvant à coté de la Mairie. Le restaurant, très chic est au 45ème étage. La vue est déjà impressionnante.

La vue de l’observatoire de la Mairie est très belle. Tokyo s’étend à perte de vue. Par contre, les reflets sur les vitrines empêchent un peu de prendre des bonnes photos. Comme il faisait un peu gris, je n’ai pas réussi à voir le Mont Fuji.

GINZA

Ginza est un de quartiers les plus chics de Tokyo. Non loin se trouve le Marché aux poissons de Tsukiji. Il s’agit du plus gros marché au monde pour les poissons et fruits de mer.

Je suis allée le visiter vers 15h de l’après-midi et le marché était presque complètement vide ! Toute l’animation à lieu entre 5h et 11h du matin. Au moins, j’ai pu déambuler tranquillement dans les petites allées. C’est un véritable dédale de bric et de broc ! Impressionnant.

Tsukiji market - Ginza district - Tokyo - © Claire Blumenfeld

Tsukiji market - Ginza district - Tokyo - © Claire Blumenfeld

Ginza abrite également le fameux théâtre Kabuki-za, qui comme son nom l’indique est dédié au Kabuki. Le Kabuki est une forme de théâtre japonais centrée sur un jeu d’acteur spectaculaire et codifié. Les acteurs sont généralement très maquillés et les pièces comportent de nombreux dispositifs scéniques.

Le bâtiment est magnifique et très impressionnant ! Je suis d’ailleurs allé voir une pièce de Kabuki ! C’est très intéressant. Les costumes et décors sont magnifiques. Les comédiens accentuent énormément les intonations.  Des traducteurs en anglais sont proposés aux étrangers, ce qui permet de comprendre les dialogues. Par contre la séance dure cinq heures ! Elle commence à 11h du matin et se finit vers 16h. Trois pièces différentes sont jouées, généralement des classiques. C’est quand même un peu long ! Je dois dire que sur la fin j’en avait marre. Apparemment on peux acheter des billets pour n’assister qu’à une seule pièce. Bon à savoir. Par contre, impossible de prendre des photos.

Kabuki-za Theater - Ginza district - Tokyo - © Claire Blumenfeld

En me baladant dans la quartier de Ginza, je suis aussi tombée sur le temple bouddhiste Tsukiji Hongan-ji. Une pure merveille ! On se croirait en Inde. L’intérieur est couvert d’or, avec une statue de bouddha, plein de décorations et un joli orgue. J’ai assisté à une prière, c’était très beau.

Buddhist temple Tsukiji Hongan-ji - Ginza district - Tokyo - © Claire Blumenfeld

Sounds of Tokyo – Prière au temple bouddhiste Tsukiji Hongan-ji – Quartier Ginza :

 

Pour lire la suite de l’article, cliquez sur la page 2.

Pages : 1 2

2 Comments

Leave a Reply