Kyoto - Japan - © Claire Blumenfeld

Japon

6 mois | Novembre 2015 – Avril 2016
C’est la première destination de mon voyage. Le Japon c’est un pays qui me fascine et sur lequel j’avais beaucoup d’attentes. J’y ai passé six mois remplis de découvertes et d’incompréhensions. De Tokyo, à Shikoku, Hiroshima, Kyushu, Yakushima, Okinawa, Kyoto et autres, j’ai pas mal baroudé à travers le pays. Je l’ai quitté sur un sentiment un peu mitigé mais j’ai maintenant une grosse envie d’y retourner.
Mardi 5 janvier, tôt le matin, un ferry me transporte sur l'île de Yakushima. Située dans l'archipel d'Osumi, l'île est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1993. L'environnement de Yakushima a inspiré Hayao Miyazaki pour la réalisation de la princesse Mononoke.
Après une courte traversée d'une heure, je suis arrivée dans la ville de Shimabara, au nord-est de la péninsule de Shimabara, située dans la préfecture de Nagasaki. C'est un beau soleil froid. Après avoir laissé mon sac à l'auberge, je me balade tranquillement. Shimabara est une petite ville portuaire qui s'étend le long de la côte au pied du mont Mayuyama.
Mes deux premières semaines de Wwoofing au Youth Hostel Country Road se sont très bien déroulées. J'avais prévu de partir le lundi 21 décembre, mais je vais finalement rester plus longtemps. J'aime beaucoup Yufuin et Ryo-san m'a proposé de les accompagner pour voir les festivités à Beppu, à l'occasion de Noël.
Départ d'Hiroshima pour l'île de Kyûshû où je passerai le mois de décembre. Kyushu est l'une des quatre îles principales du Japon. C'est la plus méridionale des îles et est considérée comme le berceau de la civilisation japonaise. L'île est montagneuse avec de nombreux volcans.
Visite de l'île de Miyajima avec Doris. Quarante minutes en tramway et dix minutes en ferry et nous voici sur l'île de Miyajima. Il est interdit d'y naître, d'y mourir et de couper des arbres. La végétation est luxuriante et les différents temples et sanctuaires sont magnifiques.
Hiroshima. Et la bombe atomique. En visitant la ville, je me rends au Genbaku Dome et au Peace Memorial and Museum. La visite est vraiment douloureuse mais extrêmement recommandée. Le poids de l'histoire pousse mon corps à terre. Difficile à croire quand je traverse la ville maintenant que toute cette horreur s'est produite auparavant.
À première vue, Kochi ressemble beaucoup à Tokushima (d'un point de vue architectural), mais il y a un sentiment de "plus du Sud". Située sur le delta de la rivière Kagami (qui signifie "Miroir", l'eau de la rivière étant particulièrement pure), Kôchi a vu la naissance de nombreux samouraïs célèbres dans l'histoire.
Direction la Vallée de l'Iya. Située au coeur de la montagne, avec des gorges profondes et des forêts épaisses. À la fin du 12ème siècle, après la guerre de Gempei, les derniers membres du clan Heike après leur défaite contre les Minamoto, ont trouvé refuge ici. Apparemment, leurs descendants vivent encore dans la vallée.
Après avoir passé ma matinée du mercredi 25 Novembre à régler des détails à Tokushima, départ dans l’après-midi pour Minami. Je prends une petit train régional d’à peine deux wagons qui se remplit un peu plus à chaque arrêt. Tous les écoliers du coin prennent la même ligne.
Du 24 novembre au 2 décembre, je vais me balader sur l'île de Shikoku. C'est la plus petite des quatre grandes îles du Japon. Shikoku est célèbre pour ses paysages montagneux, ses petits villages de pêcheurs et surtout le pèlerinage de 88 temples. Première étape de ce voyage: Tokushima.
Cette deuxième semaine, je suis restée dans une famille japonaise vivant dans le district d'Arakawa et j'ai continué ma promenade à travers Tokyo. J'ai vu une pièce de Kabuki, j'ai apprécié les illuminations de Noël et j'ai continué à m'adapter au Japon.
Deuxième partie de mon article sur mes premières impressions de Tokyo. La fin de semaine s'est bien passée. Le temps s'étant un peu éclairci, cela m'a permis de voir Tokyo sous un jour différent. J'ai également rencontré Michiko, japonaise vivant à Chiba, une ville située à environ 2h de Tokyo. Cela faisait quelques semaines que je correspondais avec Michiko via internet.
Première semaine à Tokyo. Le vol s’est bien passé, bien qu’il m’ait paru un peu long sur la fin. 11h30 de vol, c’est quand même pas une mince affaire. Les 8 heures de décalage horaire avec la France se sont fait ressentir, surtout en début de semaine. Il a fait gris un peu tous les jours. L’hôtel est bien, dans un style très simple (tatamis et futon), mais je n’ai pas croisé grand monde. Malgré mes (quelques) heures d’apprentissage, j’ai quelques difficultés à parler japonais. L’ensemble m’a laissé une impression étrange. Entre familiarité, originalité et solitude.
Depuis 3, 4 ans, l'idée de partir pour un voyage de longue durée après mes études me tournait dans la tête. L'Australie, la Nouvelle-Zélande, l'Islande, le Japon, autant de destinations qui me venaient tout de suite à l'esprit.