Taitô - Tokyo - © Claire Blumenfeld

Impressions de Tokyo (partie 1/2)

Première semaine à Tokyo. Le vol s’est bien passé, bien qu’il m’ait paru un peu long sur la fin. 11h30 de vol, c’est quand même pas une mince affaire. Les 8 heures de décalage horaire avec la France se sont fait ressentir, surtout en début de semaine. Il a fait gris un peu tous les jours. L’hôtel est bien, dans un style très simple (tatamis et futon), mais je n’ai pas croisé grand monde. Malgré mes (quelques) heures d’apprentissage, j’ai quelques difficultés à parler japonais. L’ensemble m’a laissé une impression étrange. Entre familiarité, originalité et solitude.

Malgré le temps gris et la pluie, j’ai commencé à explorer Tokyo. J’ai passé le plus clair de mon temps à vadrouiller dans les quartiers historiques et populaires du Nord-Est de la capitale.

Taitô

Taitô fait partie des 23 arrondissements constituant Tokyo et contient les quartiers de Ueno, Asakusa et Akihabara. Mon hôtel se situe à la limite nord-est de l’arrondissement, dans une zone tranquille en grande partie résidentielle. Les habitations sont réparties en blocs de bâtiments s’organisant autour de grandes artères où se situent les commerces. À l’intérieur des blocs, les rues sont plus petites, tranquilles et il fait bon s’y promener à vélo. J’ai passé une après-midi entière à me balader dans les rues, juste pour découvrir le quartier. Je suis tombée sur plusieurs petits temples, perdus au milieu des habitations. Les rues ne possédant pas d’adresses, je m’orientais un peu au hasard.

 

Taitô district – Tokyo – © Claire Blumenfeld

Yanaka

Yanaka est un des quartiers les plus anciens de Tokyo. Le quartier a survécu de façon quasi miraculeuse aux multiples catastrophes qui ont frappé Tokyo au cours des siècles (le grand incendie qui a consumé Tokyo (alors Edo) en 1657, le tremblement de terre du Kanto qui a détruit une grande partie de la ville en 1923, les bombardements américains lors de la seconde guerre mondiale). Situé dans la Shitamachi (« ville du bas » signifiant quartier populaire autrefois habité par les ouvriers, marchands et artisans, en opposition à Yamanote, « ville haute », quartier huppé, rassemblant autrefois les résidences de l’élite féodale), Yanaka, avec les quartiers de Nezu et de Sendagi forment la zone Yanesen, remplie de temples et sanctuaires.

La première fois que j’ai visité le quartier, il pleuvait à verse et il commençait à faire nuit. Faut dire que la nuit tombe à 16h au Japon ! En déambulant parmi les rues, le cimetière et les temples, j’ai ressenti une étrange sensation. Un mélange de calme, d’ancienneté, de mysticisme. Mais aussi un peu de mélancolie d’une époque révolue que je ne connais qu’à travers les représentations animées ou filmées et dont je contemple aujourd’hui les derniers témoignages.

 

Sotoba - Cimetière - Quartier Yanaka - Tokyo - © Claire Blumenfeld

Les sotoba sont des planchettes de bois se dressant derrière les tombes et sur lesquelles est inscrit le kaimyo, le nouveau nom porté par la personne dans sa vie après la mort.

Tennoji Temple - Yanaka district – Tokyo – © Claire Blumenfeld

 

Ueno

Ueno est un quartier principalement composé d’un grand parc comprenant le zoo de Tokyo, plusieurs temples et sanctuaires et de nombreux musées dont le fameux Musée national de Tokyo. Plus au sud se trouve le quartier commerçant d’Ameyayokochô.

Ema – Ueno district – Tokyo – © Claire Blumenfeld

Les ema sont des plaquettes en bois sur lesquelles on écrit ses voeux ou prières.

 

Le parc d’Ueno m’a paru bien plus petit que ce que je m’imaginais. Et un peu tristounet malgré l’animation. Faut dire qu’il faisait gris et que le parc est réputé pour ses cerisiers en fleurs (en Mars, Avril), pas vraiment la saison. Une partie de l’étang Shinobazu est couvert de nénuphars géants un peu fanés. Drôle de vision !

Shinobazu pond – Ueno district – Tokyo – © Claire Blumenfeld

2 Comments

Leave a Reply