Lakeview Holiday Park - Te Anau - Fiordland - New Zealand - © Claire Blumenfeld

Ma vie d’housekeeper dans le Fiordland

Ce matin je me réveille à 8h, l’esprit un peu embrumé d’un rêve dont je ne me souviens pas. Cela fait quatre mois que je travaille en tant que housekeeper au Lakeview Holiday Park de Te Anau. Il me reste à peine trente minutes pour me préparer et avaler un petit-déjeuner rapide. Je quitte West Arm et traverse le parc sous une pluie fine pour rejoindre le petit bureau de l’équipe d’housekeepers. Le ciel est couvert. Lill, Veronica, Joy et Summer sont déjà là comme d’habitude. Je jette un coup d’oeil à la répartition des équipes. Encore West Arm ! Depuis quelques semaines je passe la majorité de mon temps à nettoyer West Arm. Grosse journée en perspective. Alex, Joy, Tim et moi avons 50 chambres à nettoyer à West Arm (plus 6 salles de bains, une dans chaque bloc, la cuisine et les deux lounges) et 13 Standard Cabins à faire. Les quatre autres équipes sont elles aussi pleines de travail.

Alex part à pied tandis que Tim, Joy et moi embarquons à bord de Grandma’s car, une vieille voiture automatique dont le revêtement du plafond part en petits bouts. Nous traversons le parc à vitesse réduite pour revenir à mon point de départ. Comme à son habitude, Alex attaque le nettoyage des salles de bain, ce qui m’arrange, n’étant pas ma partie préférée. Je me rends au bloc Bauza et commence à défaire les lits des chambres dont j’ai la clé. Dix chambres sont encore occupées dans mon bloc. Il est 9h, les occupants ont jusqu’à 10h pour vider les lieux. Je file un coup de main aux autres et nous commençons à refaire les lits et nettoyer les chambres. Faire une chambre à West Arm n’est censé selon les ordres ne prendre que six minutes. À moins d’être un robot, c’est rarement le cas. Plus le client paie cher, plus le temps de nettoyage est long. Dans le bloc cinq étoiles, où les chambres sont de véritable studios, le nettoyage prend 1h30 environ par chambre.

Il est 10h30, c’est l’heure de la sacro-sainte pause du matin. Quinze minutes de repos afin de se boire l’immanquable thé et de se grignoter quelque chose pour se donner des forces pour la suite. Sur les cinquante chambres à West Arm, nous n’en avons fait que trente. Et les 13 Standard Cabins nous attendent. J’ai des doutes sur notre capacité à finir le nettoyage pour 2h, l’heure de l’ouverture du check-in.

De retour à West Arm, je nettoie le sol des chambres avec Archi, l’ancien, un vieux aspirateur qui n’aspire pas grand chose et qui a le don de se coincer dans les endroits improbables. Nous finissons les dernières chambres et filons à toute vitesse en direction des Standard Cabins, laissant Alex à ses salles de bains.

Lakeview Holiday Park - Te Anau - Fiordland - New Zealand - © Claire Blumenfeld

Rebelotte de nouveau. Défaire les lits, refaire les lits, nettoyer les tables et fenêtres et passer l’aspirateur. Un cycle inaltérable. J’ai des gerçures sur les mains qui me font mal à cause du froid et de l’utilisation des produits de nettoyage. Et j’ai l’estomac qui crie famine malgré ma barre de céréale de la pause du matin. Un rayon de soleil illumine soudainement le parc et l’ambiance change instantanément. Nous arrivons à finir les 13 Cabins pour la pause de midi. Qui se fait à 1h et non pas à midi.

Trente minutes à peine pour avaler un repas rapide. Tout le staff débarque dans la cuisine de West Arm pour se faire des tartines ou réchauffer au micro-ondes un plat préparé précédemment. Ça parle anglais, tchèque et français depuis que Manu et Quentin, un couple de français sont arrivés début Janvier. Je retourne au bureau où les équipes se modifient un peu pour aller aider ceux à qui il reste encore des chambres à nettoyer. Le check-in étant à 2h, il reste à peine une demie-heure pour tout finir. Soit-disant. La plupart du temps les chambres sont finies pour 3h de l’après-midi.

Nous retournons à West Arm. Tim donne un coup de main à Alex pour finir la dernière salle de bain tandis que Joy et moi nettoyons la cuisine. Qui ressemble un peu à l’enfer sur terre, avec un nombre infini d’assiettes et couverts sales non nettoyés par les clients. Malgré les affiches invitant à nettoyer et ranger ses plats placardées un peu partout, peu de gens le font.

Une fois West Arm fini, nous nous rendons à Luxmore, un autre espace commun au milieu du parc. Pareil qu’à West Arm, les salles de bains, toilettes, cuisine et lounge sont à nettoyer. Il est 3h, nous sommes les premiers arrivés, la cuisine est pour nous. Les deux autres espaces communs du parc, Kepler et Coronation sont en train d’être nettoyés par les autres équipes. Je soupire, fatiguée et lassée de devoir de nouveau nettoyer une cuisine. Mais c’est comme ça. La première équipe arrivée à Luxmore commence par la cuisine. Trente minutes plus tard, Jordan, Quentin et Stephanie débarquent. Ils viennent de finir Kepler. Ils attaquent les salles de bain et toilettes des femmes. Suivi par Manu, Summer et Sarah qui se lancent dans le nettoyage des salles de bain et toilettes hommes. Veronica, Natasha et Sophie arrivent un peu après pour nettoyer la blanchisserie, le barbecue et le spa.

La journée se finie enfin. Dernière tâche, remplir les produits de nettoyage dont les bouteilles sont vides. Je note mes heures sur ma feuille de présence. Et je rentre un peu fourbue dans ma petite chambre à West Arm. Heureusement je ne travaille pas ce soir en tant que serveuse au restaurant Kepler. Cela me redonne de l’énergie. J’ai la soirée pour me reposer.

Lakeview Holiday Park - Te Anau - Fiordland - New Zealand - © Claire Blumenfeld

Lakeview Holiday Park - Te Anau - Fiordland - New Zealand - © Claire Blumenfeld

Lakeview Holiday Park - Te Anau - Fiordland - New Zealand - © Claire Blumenfeld

_ carteMap of New Zealand - Outline by FreeVectorMaps.com

_ à propos

Notes de la route est la porte d’entrée sur mon voyage en cours et tout ce que cela implique. Ce qui veut dire du fun, de l’aventure et pas mal d’interrogations.

_ copyright

L’intégralité des photos publiées dans cet article sont mes créations. Elles ne sont pas libres de droits. Merci de ne pas les utiliser sans autorisation préalable.

Comments are closed