La terre du bout

Après un voyage en demi-teinte au Japon, je n’envisage pas de rentrer et m’envole pour la Nouvelle-Zélande. J’entreprends un voyage différent fait de beaucoup de travail, d’apprentissage et de découvertes. Pendant un an j’ai l’impression de fuir l’avenir tout en étant presque sereine dans ce pays à l’autre bout du monde.

Thématiques

Les carnets

Wakatipu ou la forme d’un géant

Les eaux bleues turquoises du lac Wakatipu apparaissent enfin dans le lointain. Entourées de chaines de montagnes de tous les cotés je laisse mon regard vagabonder, émerveillée par la beauté du paysage. La traversée en vélo depuis Te Anau fut rude mais cela en valait la peine. Mon petit vélo a survécu aux deux premiers jours de l’expédition à travers les pistes de gravier et les traversées de rivières.

Photographie – Rudesse et beauté du Fiordland

Le Fiordland est le plus grand parc national de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Il est composé en grande partie de montagnes couvertes de forêts d’hêtres néo-zélandais et de fjords s’enfonçant dans les terres inhabitées étirant leurs longs bras à travers le paysage.

Sur la route. De Te Anau à Glenorchy

Samedi 11 Février, me voici enfin partie. Je quitte Te Anau et le Fiordland sur un vélo est peu tremblotant sous le poids de mes bagages. Première étape : rejoindre Mavora Lakes à 70km environ de Te Anau. Contrairement aux prévisions, il fait un temps pas trop moche. Tant mieux, j’ai pas envie de commencer mon premier jour de vélo sous la pluie.

Itinéraire. Quoi faire lors d’un séjour à Te Anau ?

Te Anau est une petit ville touristique située sur la côte Sud-Ouest de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande dans la région du Southland. C’est la porte d’entrée vers le parc national du Fiordland et ses nombreux fjords. Et elle regorge d’activités superbes à ne pas rater !

La surprise du Mt Judah Track

Après un premier jour à Glenorchy, j’ai mis le cap sur le Whakaari Conservation Park où se trouvent le Mt Judah Track et le Mt McIntosh Loop Track. J’avais prévu de faire le second avec un premier jour pour atteindre le refuge en haut d’un col à 1464 mètres, y passer la nuit et redescendre le lendemain en suivant les crêtes afin d’avoir de magnifiques vues sur la région. Hélas cela ne s’est pas passé selon mes plans.

Glenorchy. 360° de beauté absolue

À quelques kilomètres de Queenstown sur l’île du Sud, là ou les rivières Dart et Rees et leurs affluents se rejoignent pour se jeter dans le lac Wakatipu, se trouve Glenorchy, une petite bourgade d’à peine 300 personnes. Les premiers habitants de la région furent William Rees et sa famille en 1860.

Sur la route. De Glenorchy à Wanaka

Samedi 18 Février, je laisse Glenorchy derrière moi pour retourner à Queenstown. Mais le trajet ne se fait pas en vélo. Non, je n’ai pas eu la force de refaire la route à l’envers. J’ai pris un bus. Ou plutôt un minibus pour moi toute seule. La dame qui conduit le véhicule attache mon vélo à l’arrière et nous voila parties.

Atteindre les sommets sur le Skyline Track

Si vous êtes de passage à Wanaka, une soixantaine de kilomètres au nord de Queenstown, ne manquez pas d’aller faire le Roy’s peak / Skyline Track. Le départ se situe sur la route reliant Wanaka à Glendhu Bay. C’est probablement la randonnée la plus connue de la région.

Wanaka. Un parfum d’Été

Avec son climat doux, la région est particulièrement prisée des Néo-Zélandais en quête de tranquillité. Wanaka possède un très joli bord de lac qui s’étend sur plusieurs kilomètres. Se prélasser sur la plage de galets lors des après-midi chaudes d’été semblent être l’activité favorite des Kiwis.

Sur la route. De Wanaka à Mont Cook

Après cinq jours à Wanaka, il est temps de partir. Je quitte mon joli coin au camping de Glendhu Bay, Dimanche 26 Février sous un temps couvert. Quarante minutes sur la route vallonnée pour rejoindre Wanaka et je me lance en direction Aoraki / Mont Cook, mon point d’arrivée dans 3 jours. Environ 200 km me séparent de l’endroit que je souhaitais le plus visiter pendant mon séjour en Nouvelle-Zélande.

Focus : Mueller Hut – design et espace naturel

J’atteins enfin la 2200ème marche de la montée à Sealy Tarns. Un petit lac s’offre à moi ainsi qu’une vue splendide sur le glacier Hooker et son lac à la couleur bleue laiteuse. Je ne suis qu’à la moitié de la montée pour atteindre Mueller Hut, un refuge à 1800m d’altitude.

Randonnée à la journée sur le Mueller Hut Track

Durant mes quelques jours de visite à Mont Cook, j’en ai profité pour faire pas mal de randonnées dans la vallée. La randonnée qui m’intéressait le plus était la montée à la Mueller Hut, à 1800m d’altitude. 

Sur la route. De Mont Cook à la West Coast

Après quatre jours remplis de randonnées, je quitte Mont Cook et le Glentanner campground pour l’aller passer un jour au lac Tekapo. Comme à l’allée je longe le lac Pukaki et son eau d’une couleur bleu turquoise fabuleuse pendant une trentaine de kilomètres.

West Coast in picture. Jackson Bay

Après les Alpes du Sud, j’attaque, toujours à vélo, la traversée de la West Coast de l’île du Sud par une visite à Jackson Bay.

West Coast in picture. Lac Paringa

J’ai quitté Jackson Bay tôt le matin pour retourner jusqu’à Haast où je me suis lancée en direction du Nord. Pour arriver une cinquantaine de kilomètres plus loin au lac Paringa niché au milieu des montagnes couvertes de rainforests.

West Coast in picture. Franz Josef Glacier

Après Fox Glacier, direction Franz Joseph Glacier, un autre glacier situé à une vingtaine de kilomètres. Mais j’ai fait le trajet en bus. En effet la route grimpe dur pour passer les Three Sisters, trois grosses montées abruptes que je n’ai pas eu le courage de faire à vélo.

West Coast in picture. Montagnes embrumées

J’ai quitté Franz Josef sous la pluie. Une soixantaine de kilomètres de route à travers les prairies et collines humides pour établir mon campement en bordure du lac Ianthe.

West Coast in picture. Hokitika

Du lac Ianthe, un couple de Kiwis me dépose à Hokitika. Avec la pluie je renonce à aller visiter Hokitika Gorge à 33 km du village. Au final je ne verrais pas grand chose du coin. Un rendez-vous un peu manqué.

West Coast in picture. Greymouth

Court trajet de Hokitika à Greymouth pour apprécier une après-midi tranquille en compagnie du soleil qui est de retour.

West Coast in picture. Westport

Me voila arrivée à Westport, le bout de mon trajet sur la West Coast. La région s’étire encore sur une centaine de kilomètres vers le Nord mais la route est à sens unique. Je n’ai hélas pas le temps d’aller y faire un tour.

West Coast in picture. Cape Foulwind et sa colonie d’Otaries

Le dernier arrêt sur la côte ouest, un petit tour supplémentaire après Westport. Allez et retour afin de voir le cap Foulwind et sa colonie de phoques. Le cap Foulwind est à environ quinze kilomètres de Westport. Je prends ensuite le bus pour Richmond, dans la région de Tasman, au nord de l’île du Sud. La fin d’une étape et le début d’une autre.

Longer la côte sur l’Abel Tasman Track

Après ma traversée de la West Coast, me voila arrivée dans la région Tasman, là où se trouve l’Abel Tasman National Park. Un sentier longe la côte pendant 3/4 jours alternant passages en forêts côtières et plages de sable jaune. Je laisse donc mon vélo et mes affaires en trop à Motueka et je me lance avec seulement mon sac à dos et ma tente pour 3 jours et demi de randonnée.

Rencontres à Farewell Spit

Après ma randonnée sur l’Abel Tasman Track, je suis partie explorer en faisant du stop la Golden Bay. La zone s’étend environ du parc national Abel Tasman jusqu’à Farewell Spit. Farewell Spit est une presque île s’enfonçant dans la mer depuis le Cap Farewell. Celui-ci est situé tout au nord de l’île du Sud et ressemble étrangement au long bec d’un kiwi (l’oiseau) lorsqu’on le regarde sur une carte.

Au-revoir Île du Sud

J’ai quitté Farewell Spit en faisant du stop en passant par Collingwood pour redescendre à Motueka où j’ai laissé mon vélo plusieurs jours auparavant. En chemin, j’ai campé à Canaan Downs, une vallée dans les collines juste derrière l’Abel Tasman National Park. Le lieu est utilisé pour des festivals et rave-party et des sculptures en bois sont présentes un peu partout.

Focus : Nouvelle-Zélande – Île du Sud

Une sélection des meilleures photographies que j’ai pris durant mon année passée à arpenter les terres de la Nouvelle-Zélande.Les photos sont accompagnées d’un souvenir associé au lieu. Je vous présente ici ma sélection pour l’île du Sud.

Avril sur l’île du Nord

De retour à Wellington, je passe quelques jours en compagnie de Niels (et sa femme), que j’ai rencontré durant mon travail à Te Anau, plusieurs mois plus tôt. Ils habitent à Plimmerton, une banlieue chic de Wellington, à une trentaine de minutes en train du centre. Le but principal de mon passage à Wellington est de prendre rendez-vous avec un spécialiste du nez afin de régler mon infection des sinus que je traîne avec moi depuis plusieurs mois.

Focus : Nouvelle-Zélande – Île du Nord

Une sélection des meilleures photographies que j’ai pris durant mon année passée à arpenter les terres de la Nouvelle-Zélande.Les photos sont accompagnées d’un souvenir associé au lieu.Je vous présente ici ma sélection pour l’île du Nord.